Rapport aux savoirs et sens des études dans l'enseignement supérieur pour des étudiants à l’échelle internationale | Réseau de l'Université du Québec

Rapport aux savoirs et sens des études dans l'enseignement supérieur pour des étudiants à l’échelle internationale

Image de l'article

La vice-rectrice au campus de Lévis et à la planification, Lucie Laflamme, en compagnie des professeures Rakia Laroui et Catherine Nafti-Malherbe. (Crédit : Guillaume Boutin)

2019-10-03

Rapport aux savoirs et sens des études dans l'enseignement supérieur pour des étudiants à l’échelle internationale

Dans le cadre d’une visite au campus de Lévis de la professeure Catherine Nafti Malherbe, Vice Doyenne à la faculté d’éducation de l’Université Catholique de l’Ouest d’Angers (UCO) ce 2 octobre, s’est déroulé le lancement du livre Rapport au savoir et sens des études dans l'enseignement supérieur pour des étudiants à l’échelle internationale.

Dans ce livre, écrit sous la direction des professeures Catherine Nafti-Malherbe et Rakia Laroui, sont présentés les résultats de différents chercheurs qui ont esquissé un état des lieux sur le rapport aux savoirs qu'entretiennent des étudiantes et des étudiants dans l'enseignement supérieur à l’ère du numérique.

Dans cet ouvrage, les chercheurs restituent des propos tenus par des étudiantes et des étudiants sur leurs représentations des savoirs et leurs manières d'apprendre. L’objectif de ce livre est de comprendre pourquoi et comment les « nouveaux étudiants », hétérogènes socialement et culturellement, entrent dans l’acte d’apprendre. Leur rapport aux savoirs est-il si différent de celui de leurs aînés? Quel sens donnent-ils à leurs études? Quel rapport entretiennent-ils avec l’enseignement supérieur? Qu’est-ce qui se joue dans l’acte d’apprendre?

Rakia Laroui précise : « S’intéresser et travailler sur les rapports aux savoirs permet de poser la question du sens des apprentissages chez les étudiantes et les étudiants. De plus, la mouvance des rapports aux savoirs et le foisonnement des environnements numériques sont parmi les défis de l’enseignement supérieur. »

Selon Catherine Nafti Malherbe, appréhender le rapport aux savoirs des étudiants permet de combattre certaines idées reçues. « En effet, particulièrement dans la première et la deuxième partie du livre, les étudiants associent leur entrée dans l’acte d’apprendre à la présence et à la médiation de l’enseignant. Les outils du numérique ne seraient pour eux qu’un support, aidant à la transmission et à la co-construction des savoirs. »

Il est possible de se procurer Rapport au savoir et sens des études dans l'enseignement supérieur pour les étudiants à l’échelle internationale publié par Les Acteurs du savoir à cette adresse : http://lesacteursdusavoir.fr

Rakia Laroui est professeure titulaire à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) au campus de Lévis et professeur associé à l’UCO. Elle est détentrice d’un doctorat en sciences de l’éducation de l’Université Laval (Québec). Ses travaux portent sur la didactique du français ainsi que sur les rapports aux savoirs en enseignement supérieur. Elle est membre du comité scientifique des revues Voix plurielles, Broch University et Dialogos. Elle est aussi chercheure au Laboratoire de Littératie illustrée (Limier) et au laboratoire sur l’Apprentissage et la Socialisation (APPSO). Rakia Laroui dirige le comité de programme des cycles supérieurs en éducation à l’UQAR. Elle a été nommée chevalière de l’Ordre National du Québec en 2016.

Catherine Nafti Malherbe est enseignante-chercheure, Sociologue de l’École à la Faculté de l’Éducation de L’UCO, responsable du groupe de recherche Rapport aux Savoirs et Insertion (ARSI). Invitée du Laboratoire Apprentissages et Socialisation (APPSO) à l’UQAR, elle est membre de différents comités scientifiques dans des revues internationales.

Source :
Service des communications
UQAR, 3 octobre 2019

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Rimouski >>>