Réchauffement planétaire : le CIRODD se mobilise pour trouver des solutions concrètes | Réseau de l'Université du Québec

Réchauffement planétaire : le CIRODD se mobilise pour trouver des solutions concrètes

Image de l'article

Mohamed Cheriet, professeur à l’ÉTS et nouveau directeur général du CIRODD.

2019-09-11

Réchauffement planétaire : le CIRODD se mobilise pour trouver des solutions concrètes

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a sonné l’alarme en rappelant l’urgence de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius. Pour Mohamed Cheriet, professeur à l’ÉTS et nouveau directeur général du Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRODD), l’équipe de chercheurs de ce regroupement stratégique a non seulement entendu l’appel, elle est déjà à l’œuvre!  

Réunis à l’ÉTS dans le cadre du lancement de la vision 2025 du CIRODD, ces chercheurs et chercheuses en génie, en sciences sociales et humaines ainsi qu’en santé se mobiliseront au cours des six prochaines années en vue d’accélérer la transformation durable et intelligente du Québec. Pour y arriver, ils miseront sur une approche transdisciplinaire, axée sur l’innovation sociale et technologique. 

«  Nous sommes conscients que la question du développement durable est très large. C’est pourquoi le CIRODD se concentrera, au cours des six prochaines années, sur des problématiques stratégiques pour le Québec, telles que la mobilité durable, le changement des comportements et des pratiques ainsi que l’optimisation de la consommation de l’électricité par l’intelligence artificielle, pour ne nommer que celles-ci », a ajouté Luce Beaulieu, directrice exécutive du CIRODD.

Pour réaliser sa vision, le CIRODD comptera sur l’expertise de près d’une centaine de chercheurs de haut niveau, rattachés à 13 universités ainsi qu’à 5 cégeps et collèges. Il bénéficiera également d’un financement de 3,6 millions de dollars réparti sur 6 ans provenant de 2 des 3 Fonds de recherche du Québec (FRQ), soit le Fonds Nature et technologies (FRQNT) ainsi que le Fonds Société et culture (FRQSC).  

« Le CIRODD a reçu la somme maximale pouvant être versée par les Fonds de recherche du Québec à un regroupement stratégique. Il s’agit d’une belle marque de reconnaissance pour l’ensemble des chercheurs du CIRODD », a souligné avec fierté le professeur Cheriet. 

Rappelons que tous les chercheurs du CIRODD sont intégrés à divers réseaux nationaux et internationaux, tandis que le quart d’entre eux sont titulaires d’une chaire de recherche. 

L’ÉTS est maintenant établissement gestionnaire du CIRODD 

En mai dernier, l’ÉTS a pris le relais de Polytechnique Montréal en tant qu’établissement gestionnaire du CIRODD, une nouvelle responsabilité qui ravit Charles Despins, le directeur des affaires professorales, de la recherche et des partenariats : « Nous sommes très heureux d’accueillir cet important regroupement stratégique chez nous. Nous y voyons de très belles occasions de maillage, notamment avec nos 70 partenaires industriels engagés dans des projets innovants et structurants ainsi qu’avec tous les professeurs-chercheurs qui réalisent des recherches liées à cet important enjeu de société. » 

Rappelons que les chercheurs en génie de l’ÉTS réalisent des travaux dans des domaines aussi diversifiés que l’environnement, l’énergie, le transport terrestre, la santé, l’aérospatiale, les matériaux et la fabrication, les infrastructures et les milieux bâtis ainsi que les technologies de l’information et des communications. 

À propos du CIRODD

Le CIRODD veut contribuer à accélérer la transformation durable et intelligente de la société québécoise par la mise en place de mécanismes d’innovation durable en mode transdisciplinaire. Pour y arriver, il compte mettre en place des approches, des outils et des méthodes de collaboration qui tireront profit des avancées technologiques, et ce, tout en intégrant les besoins, les visées et les aspirations des acteurs de terrain. 

Financé par le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT) ainsi que par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FQRSC), le CIRODD est le premier regroupement stratégique en développement durable au Québec. Il s’est doté d’objectifs transdisciplinaires ambitieux qui provoquent des synergies inédites entre les chercheurs de diverses disciplines et les acteurs du terrain. 

Depuis mai 2019, le CIRODD est dirigé par le professeur Mohamed Cheriet, tandis que l’ÉTS en est l’établissement gestionnaire jusqu’en 2025. Le CIRODD compte aujourd’hui 93 chercheuses et chercheurs, provenant de 13 universités ainsi que de 5 cégeps et collèges. Centre d'expertise d'envergure mondiale, le CIRODD est membre du Sustainable Development Solutions Network (SDSN). 

Source :
Chantal Crevier
ÉTS, 19 juin 2019

Toutes les actualités de l'École de technologie supérieure >>>