Santé mentale des militaires : quatre chercheurs de l’UQO participent à un important projet de recherche | Réseau de l'Université du Québec

Santé mentale des militaires : quatre chercheurs de l’UQO participent à un important projet de recherche

2016-10-05

Santé mentale des militaires : quatre chercheurs de l’UQO participent à un important projet de recherche

Sur la photo, de gauche à droite : Les professeurs Dave Blackburn (chercheur principal) du Département de travail social, Drissa Sia, Fanny Robichaud et Éric Tchouaket du Département des sciences infrimières du campus Saint-Jérôme de l'UQO.  

Les professeurs Dave Blackburn (chercheur principal) du Département de travail social, Éric Tchouaket, Drissa Sia et Fanny Robichaud du Département des sciences infirmières du Campus Saint-Jérôme de l’UQO viennent de signer un important contrat de recherche avec l’Institut canadien de la recherche sur la santé des militaires et des vétérans (ICRSMV) et avec le ministère des Anciens combattants.

Le projet de recherche qui s’intitule « Longitudinal Qualitative Study on the Mental Health and Well-being of Military Veterans during Canadian Military to Civilian Transition » se déroulera sur une période de trois ans (2016 à 2019).

L’équipe de chercheurs tentera de mieux comprendre les facteurs qui ont un impact sur la santé mentale et sur le bien-être des militaires lors de la transition de la vie militaire à la vie civile.

Comme ce projet se fera dans l’ensemble du Canada, l’équipe du professeur Blackburn sera responsable de la partie francophone et partagera le budget de plus de 472 000 $ avec l’équipe des professeures Heidi Cramm de Queen’s University et Maya Eichler de Mount St Vincent University.

L’attribution de ce contrat à l’équipe de recherche du professeur Blackburn vient confirmer la place stratégique de l’UQO comme institution membre depuis 2014 de l’Institut canadien de recherche sur la santé des militaires et des vétérans (ICRSMV). Il s’agit du deuxième contrat attribué par l’ICRSMV à cette équipe depuis 2015.

Source :
Service des communications
UQO