Subvention pour des sous-vêtements connectés | Réseau de l'Université du Québec

Subvention pour des sous-vêtements connectés

2020-06-11

Subvention pour des sous-vêtements connectés

L'Institut LICEF de l'Université TÉLUQ vient d'obtenir une subvention de recherche de 100 000 $ du programme Audace des Fonds de recherche du Québec (FRQ) pour la réalisation d'un projet ayant pour titre « Des sous-vêtements connectés pour remédier à l'incontinence urinaire : vivre en dignité et en autonomie ».

L'incontinence urinaire est une problématique médicale et sociale stigmatisante qui touche près de 10 % de la population canadienne. Aussi, ce projet vise à mettre en commun diverses expertises afin de développer des sous-vêtements connectés qui préviennent ou détectent l'incontinence urinaire et ainsi d'offrir plus de dignité et d'autonomie aux personnes qui en souffrent. Pour y arriver, les chercheurs utiliseront des progrès importants du design d'habillement, des sciences des matériaux et de l'intelligence artificielle.

Verront à la réalisation de ce projet les chercheurs Neila Mezghani, Belkacem Chikhaoui, Leila El Kamel et Évelyne Vallières, ainsi que Jacques de Guise (Centre de recherche du CHUM), Payam Lazemi (Vestechpro, affilié au Cégep Marie-Victorin), Chantale Dumoulin (Institut de gériatrie de Montréal), Marie-Pascale Pomey (Centre de recherche du CHUM) et Naeen Bhojani (Centre de recherche du CHUM).

« Nous saluons la confiance accordée par les Fonds de recherche du Québec qui appuie ce projet audacieux. L'expertise de cette équipe de chercheurs surprend et inspire, car elle regroupe à la fois des compétences médicales et artistiques, en ingénierie ainsi qu'en sciences humaines et sociales », a déclaré Lucie Laflamme, directrice générale de l'Université TÉLUQ.

De son côté, le directeur de l'Institut LICEF, Richard Hotte, mentionne « qu'il s'agit d'une excellente nouvelle pour ces chercheurs, pour l'Université TÉLUQ et, bien évidemment, pour l'Institut LICEF et sa relève. Cette nouvelle est tout à fait congruente avec une pratique de recherche intersectorielle affinée au cours des années, combinant des disciplines variées, des partenaires universitaires comme le Centre de recherche du CHUM et l'expertise professionnelle de partenaires privés tels que la Fondation CAA-Québec (F-CAA), Hexoskin et autres ».

L'Institut LICEF

L'Institut LICEF de l'Université TÉLUQ réalise une recherche qui s'articule autour de trois axes : ingénierie et transfert des connaissances, analyse des données et systèmes intelligents, ingénierie du comportement humain et ses applications. Sa pratique de recherche à caractère intersectoriel permet le développement de diverses applications, entre autres en éducation, en sécurité routière, en gestion et en santé.

L'Université TÉLUQ

Créée en 1972 pour rendre le savoir accessible, la TÉLUQ est la seule université francophone en Amérique du Nord à offrir tous ses programmes à distance. Chaque année, près de 20 000 personnes choisissent la flexibilité de l'Université TÉLUQ pour y faire leurs études universitaires, du 1er au 3e cycle. 

Source :
Service des communications et des affaires publiques
TÉLUQ, 11 juin 2020

Toutes les actualités de la Télé-université >>>