Un don de l’archiviste Michel Prévost permet de créer une bourse en son nom | Réseau de l'Université du Québec

Un don de l’archiviste Michel Prévost permet de créer une bourse en son nom

Image de l'article

De gauche à droite: le recteur de l'UQO, Denis Harrisson, les deux lauréates, Karol-Ann Létang et Lyne Rodier, Michel Prévost, le directeur général de la Fondation de l'UQO, André Larocque et la professeur Nadia Guzin Lukic, de l'École multidisiciplinaire de l'image (ÉMI-UQO).

2019-10-09

Un don de l’archiviste Michel Prévost permet de créer une bourse en son nom

Archiviste bien connu de la région de Gatineau-Ottawa, Michel Prévost, a voulu partager sa passion pour l’histoire en versant généreusement un don à la Fondation de l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Ce don totalisant 25 000 $ permet de créer la Bourse Michel-Prévost. Une bourse annuelle de 5000 $ sera remise à un étudiant ou une étudiante à la maîtrise en muséologie ou au doctorat sur mesure à l’École multidisciplinaire de l’image (ÉMI) à l’UQO.

« C’est un honneur pour moi d’apporter un impact positif chez des étudiants qui ont la même passion que moi pour le patrimoine, affirme Michel Prévost. C’est pourquoi j’ai fait un important don de 25 000$ à la Fondation de l’UQO. Je suis heureux qu’avec cette bourse nous soulignons la persévérance et la réussite d’étudiants et d’étudiantes déterminés, engagés et fort talentueux. Je veux aussi souligner l’apport de l’UQO qui priorise la transmission du savoir tout en misant sur le développement social, culturel et patrimonial de notre grande et belle région de l’Outaouais. Les programmes offerts ici sont une richesse pour la région. »

« L'UQO occupe une très grande place en Outaouais et elle souhaite aussi de plus en plus à s'enraciner. Quand on est historien et archiviste, c'est un mot qu'on aime beaucoup, enraciner. Et quelle meilleure façon de s'enraciner que de donner des bourses à des étudiantes qui s'intéressent au patrimoine », a ajouté monsieur Prévos.

Les détails de la Bourse Michel-Prévost ont été dévoilés lors d’un point de presse à la Galerie UQO, le mercredi 9 octobre 2019.

Le recteur de l’UQO, Denis Harrisson, a salué la généreuse contribution de monsieur Prévost. « Je tiens à remercier chaleureusement Michel Prévost. Avec cette bourse, il tend généreusement la main à nos étudiants et nos étudiantes en leur procurant une aide qui peut faire toute la différence dans l’atteinte de leurs objectifs et qui les encourage à s’impliquer dans la préservation et la mise en valeur de notre patrimoine régional. »

Deux premières lauréates

Les deux premières lauréates de la bourse ont également été annoncées. Karol-Ann Létang, une étudiante à la maîtrise en muséologie et pratique des arts, obtient la première bourse pour un projet de recherche intitulé Quartier patrimonial du Moulin. Lyne Rodier, étudiante au doctorat sur mesure, reçoit l’autre bourse pour son projet Interprétation in situ, enjeux de la transmission du patrimoine : le cas des sites du village Deschênes et de l’héritage de Mary McConnell.

Michel Prévost s’intéresse depuis 40 ans à la préservation et la mise en valeur du patrimoine régional. Il a rédigé un mémoire de maîtrise sur le Caledonia Springs, la plus importante station thermale au Canada et réalisé nombreuses publications sur l’Outaouais. L’archiviste en chef à l’Université d’Ottawa de 1990 à 2017 et le président de la Société histoire de l’Outaouais depuis 1997 est récipiendaire de nombreux prix ainsi que d’un doctorat honorifique de l’Université Saint-Paul.

Par l’entremise de cette bourse, monsieur Prévost souhaite encourager et valoriser les études sur le patrimoine régional et favoriser l’implication des jeunes dans sa préservation et sa mise en valeur. La région de l’Outaouais a une riche histoire et un patrimoine diversifié. Les aspects régionaux du patrimoine ne sont pas suffisamment étudiés ni valorisés. Cette bourse sera offerte à une étudiante ou un étudiant dont le projet de recherche porte sur le patrimoine de l’Outaouais.

Pour être admissible à cette bourse, la personne candidate doit être admise au programme de maîtrise en muséologie et pratiques des arts, concentration muséologie (1571) ou au doctorat. Elle doit soumettre un projet de recherche sur l’étude du patrimoine de la région de l’Outaouais.

La bourse annuelle d’admission est offerte à une étudiante ou un étudiant inscrit à la maîtrise en muséologie ou au doctorat pour la recherche sur le patrimoine de l’Outaouais. La valeur de la bourse est de 5 000 $ (2 000 $ à l’admission, 1 000 $ à la fin de la première année, 2 000 $ à la diplomation). Le deuxième et troisième versement est conditionnel à la recommandation de la directrice de recherche.

Source :
Service des communications
UQO, 9 octobre 2019

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Outaouais >>>