Une étude réalisée par un étudiant à la maîtrise attire l’attention de La Presse | Réseau de l'Université du Québec

Une étude réalisée par un étudiant à la maîtrise attire l’attention de La Presse

Image de l'article

Alexandre Bégin, étudiant à la maîtrise à l'UQO.

2019-10-08

Une étude réalisée par un étudiant à la maîtrise attire l’attention de La Presse

Une étude sur l’endettement du Canada qui a été réalisée conjointement par un étudiant à la maîtrise et un professeur de l’Université du Québec en Outaouais a attiré l’attention de La Presse.

Intitulée Dette publique canadienne : exploration de quelques idées reçues, l’étude est cosignée par l’étudiant Alexandre Bégin et le professeur Mathieu Perron-Dufour, du Département des sciences sociales de l’UQO. Les deux auteurs sont associés à l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS), à Montréal.

Selon les conclusions des auteurs, la situation économique du Canada devrait rassurer les critiques qui voient les déficits comme un grave problème.

Messieurs Bégin et Dufour ont notamment comparé le niveau de la dette nette du Canada à celui des autres pays du G7. Ils soulignent que le Canada a le taux net d’endettement en pourcentage de son PIB le plus faible du groupe. Les auteurs démontrent également que dans les circonstances actuelles, la dette publique ne constitue pas un fardeau pour les générations à venir.

L’étude a fait l’objet d’un article dans La Presse du 3 octobre 2019.  Dans leur papier, les chercheurs de l’IRIS expliquent aussi que « les déficits accumulés actuels sont moins le résultat de dépenses dites "d’épicerie" que celui de dynamiques financières liées aux choix de la Banque du Canada en faveur d’une politique monétaire restrictive durant les années 1980, peut-on lire dans l’article.

Lire l'article de La Presse

Source :
Service des communications
UQO, 8 octobre 2019

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Outaouais >>>