Une étudiante de l’UQAR remporte le Prix du jury du concours « La preuve par l’image » | Réseau de l'Université du Québec

Une étudiante de l’UQAR remporte le Prix du jury du concours « La preuve par l’image »

2018-11-14

Une étudiante de l’UQAR remporte le Prix du jury du concours « La preuve par l’image »

L’étudiante à la maîtrise en océanographie Fatma Dhifallah a remporté le Prix du jury du concours « La preuve par l’image » de l’ACFAS

L’étudiante à la maîtrise en océanographie Fatma Dhifallah a remporté le Prix du jury du concours « La preuve par l’image » de l’Association francophone pour le savoir – ACFAS avec sa photo intitulée « Plancton hautement toxique ».

La photo représente un Dinophysis acuminata agrandi 3500 fois. Ce plancton appartenant au groupe des dinoflagellés est particulièrement toxique et fait partie des nombreux micro-organismes qu’on retrouve dans l’Arctique canadien. La toxine qu’il produit peut s’accumuler dans les mollusques et les poissons et contaminer toute la chaîne alimentaire.

Le dévoilement des gagnants du concours La preuve par l’image a eu lieu lors du Gala de l’ACFAS, ce mardi 13 novembre. « Je suis très contente que le jury ait choisi ma photo. Le concours est un bon moyen de vulgariser nos travaux scientifiques et de les présenter au grand public », mentionne Mme Dhifallah. Notons qu’Anders Thorin, de l’Université McGill, et Tanja Pelzmann, de Polytechnique Montréal, ont également mérité un Prix du jury.

Dans le cadre de sa maîtrise en océanographie, Mme Dhifallah s’intéresse à déterminer les communautés de dinoflagellés dans les ports de l’Arctique canadien dans le but d’établir une base de données et de détecter l’arrivée éventuelle d’espèces potentiellement envahissantes. Elle est dirigée par le professeur André Rochon, qui est un spécialiste en géologie marine.

Le concours La preuve par l’image existe depuis 2010. S’adressant aux chercheuses et aux chercheurs de toutes les disciplines, il vise à illustrer la recherche scientifique par l’image. Le concours est ouvert aux scientifiques de partout au Canada depuis 2016, grâce à la collaboration du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR, 14 novembre 2018

Toutes les actualités de l'UQAR >>>