Une trousse d’outils pour détecter et contrer la pauvreté en milieu rural | Réseau de l'Université du Québec

Une trousse d’outils pour détecter et contrer la pauvreté en milieu rural

2018-11-13

Une trousse d’outils pour détecter et contrer la pauvreté en milieu rural

Les élus des municipalités rurales disposent désormais d’une trousse d’outils pour les aider à détecter et à agir contre la pauvreté dans leur milieu. Fruit d’un important travail collectif, cette trousse a été lancée récemment au campus de Lévis de l’UQAR.

La pauvreté n’est pas toujours reconnue en milieu rural : il peut exister une certaine stigmatisation autour des personnes en situation de pauvreté pouvant être plus importante que dans l’anonymat des grands centres urbains. De plus, les élus des municipalités rurales se sentent souvent eux-mêmes « démunis » pour agir face à cette situation sociale. Ce sont  de tels constats qui ont  amené le Réseau québécois de Villes et Villages en santé (RQVVS), le Collectif de recherche participative sur la pauvreté en milieu rural et le Groupe Femmes, Politique et Démocratie à lancer cette trousse à l’intention  des élus.

L’élaboration de ces outils de sensibilisation découle des conclusions d’une recherche qui s’est déroulée de 2015 à 2018. Menée notamment par les professeures en travail social Lorraine Gaudreau et Lucie Gélineau, la recherche visait à comprendre comment des municipalités rurales membres du RQVVS abordent les questions de pauvreté et d’exclusion et mènent à bien des initiatives pour y faire face. Les municipalités de Saint-Pascal, de Rouyn-Noranda, de Lebel-sur-Quévillon et de Notre-Dame-de-Ham ont été ciblées dans le cadre de la recherche.

La professeure Lorraine Gaudreau lors du lancement de la trousse au campus de Lévis.La professeure Lorraine Gaudreau lors du lancement de la trousse au campus de Lévis.

« Ce que nous avons constaté, c’est que les acteurs et les actrices des municipalités possèdent déjà des leviers d’actions pour lutter contre la pauvreté dans leur milieu, mais ils ont besoin d’être mieux soutenus dans la mise en place de processus et d’interventions. Cette trousse leur offrira des pistes d’action », explique la professeure Gaudreau.

Trois étapes incontournables sont proposées aux élus pour commencer à agir sur ce phénomène largement invisibilisé en milieu rural. Il faut tout d’abord reconnaître la pauvreté dans son milieu. Puis, inclure les personnes en situation de pauvreté dans le choix de projets ou politiques que l’on souhaite mettre en place. Finalement, il faut passer à l’action, mais avec elles. La trousse rassemble quelques faits saillants sur la pauvreté, des témoignages de personnes qui vivent dans ces conditions, des statistiques éclairantes et des stratégies pour lutter contre la pauvreté en milieu rural.

En plus des professeures Gaudreau et Gélineau, la recherche a été menée par Paule Simard, de l’Institut national de santé publique, et Sophie Dupéré, de l’Université Laval, en collaboration avec des partenaires de diverses institutions universitaires, ainsi que le RQVVS et le Groupe Femmes, Politique et Démocratie. Mentionnons que la recherche a été financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et le Fonds de recherche du Québec-Santé (FRQS) dans le cadre du programme de Recherche interventionnelle en santé des populations. On peut consulter la trousse en cliquant ici.

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR, 12 novembre 2018

Toutes les actualités de l'UQAR >>>