1996 – La veille informationnelle à l’Université du Québec

Le service de la recherche institutionnelle est « branché » sur le monde : Pierre Chenard, directeur, Dominique Légaré, technicienne en information médiatique et Martin Ringuette, agent de recherche. (Crédit photo : Pierre Caron)

Les phénomènes sociaux, politiques, économiques, culturels et techniques sont susceptibles d’influencer les organisations, dont les universités.

En 1996, afin de bien cerner ces phénomènes et dans le but de prendre des décisions éclairées, l’Université du Québec (UQ) mettait sur pied un projet de vigie environnementale, ENVEX, qui s’appuie sur un réseau de chercheurs et de gestionnaires prêts à mettre leur expertise au service des dirigeants du réseau.

Dans son numéro de mars 1996, le magazine Réseau donnait la parole au Service de la recherche institutionnelle de l’UQ, qui avait pour mandat de réaliser le projet.

Consulter l'article.