2006 – L'Université du Québec accueille le Conservatoire de musique et d'art dramatique de Montréal

C'est en 2006 que l’édifice Henri-Julien, propriété de l’Université du Québec, devient le site permanent du Conservatoire de musique et d'art dramatique de Montréal. La nouvelle maison est située au cœur d'un quartier créatif puisque l'École nationale de théâtre et de nombreuses salles animent notamment le Plateau-Mont-Royal. 

(Crédit photo: Vladimir Topouzanov. Photo tirée d'une page web.)

Ce nouveau conservatoire occupe une superficie de 16 000 m2 et comprend des locaux d'enseignement et de répétition adaptés, des ateliers spécialisés, une bibliothèque, un théâtre et une salle de concert de 200 places chacune et une salle de récital de 100 places. Soixante places de stationnement sont également disponibles pour les personnes qui fréquentent l'établissement.

« Pour la première fois de son histoire, le Conservatoire de musique et d'art dramatique de Montréal aura une résidence permanente, conçue sur mesure pour répondre aux besoins spécifiques exprimés par les autorités du Conservatoire. Je suis extrêmement fière de pouvoir annoncer aux élèves, aux professeurs et au personnel du Conservatoire que, d'ici septembre 2008, ils auront accès à des locaux complètement repensés et redessinés pour eux », déclarait Line Beauchamp, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la région de Montréal, en juin 2006.

Réalisé par l'Université du Québec, le projet du nouveau site est estimé à près de 45 M$. Pour cette somme, le conservatoire a pu se déployer du sous-sol au 3e étage. Les deux derniers étages étant réservés à l'École nationale d'administration publique (ENAP).

La principale contrainte exprimée à l'Université lors de la réalisation du projet a été de pouvoir maintenir sur place les activités de formation. Ainsi, la planification et l'échéancier de travail ont été élaborés afin de minimiser les effets sur la vie scolaire et professionnelle. Tous les travaux de gros ouvrage ont été effectués au cours des deux périodes estivales. De plus, les sections du bâtiment qui ont fait l'objet de travaux ont été isolées des autres afin d'assurer la quiétude des occupants.

En regroupant le Conservatoire de musique et d'art dramatique de Montréal et l'École nationale d'administration publique, l'édifice de l'avenue Henri-Julien est devenu une véritable maison de formation vouée à l'enseignement supérieur.

Source :
Direction des communications
Université du Québec

Lire toutes les chroniques sur le 50e anniversaire de l'UQ >>>