2010 – L’Université du Québec innove avec l’initiative Savoir Affaires

L’Université du Québec annonçait à l’automne 2010 la tenue en février de l’initiative Savoir Affaires Mauricie, une démarche originale de diversification économique et de dynamisation des milieux rural et urbain. Forte du succès de la première édition, l’initiative a été reproduite dans plusieurs régions (Centre-du-Québec [2013], Lanaudière-Laurentides [2014], Saguenay Lac-St-Jean et Côte-Nord [2016], à Montréal [2017] ainsi qu'en Beauce [2018]). 

Par son leadership dans la mise en œuvre de l'initiative Savoir Affaires, l’Université du Québec a permis l’instauration de nouvelles dynamiques de collaboration entre les entreprises, les organismes de développement économique et les universités. Ce leadership a, par ailleurs, été reconnu par différentes organisations : en 2015, par l’Institut d’administration publique du Canada, qui lui remettait une mention honorable lors des Prix IAPC/Deloitte de leadership dans le secteur public; en 2014, par l’institut d’administration publique de Québec, qui lui décernait un Prix d’excellence, dans la catégorie Éducation, et par l’Association canadienne du personnel administratif universitaire, qui lui attribuait une mention honorable lors des Prix de la qualité et de la productivité.

L'originalité du modèle Savoir Affaires
Les Savoir Affaires sont nés en 2006 d'une réflexion entreprise par l'Université du Québec et Frappier Tandem+ sur la façon d'adapter le concept des Doctoriales françaises à la réalité québécoise. L'approche retenue, inspirée du modèle classique de l'économie du savoir, consiste à tisser des liens entre les individus, les lieux de savoir, les entreprises et le gouvernement afin de mettre en place un réservoir à idées permettant de stimuler la recherche-développement et de dynamiser la croissance.

Fort de son réseau de dix établissements universitaires, l'Université du Québec, en partenariat avec Frappier Tandem+, a fait évoluer ce modèle en misant sur une alliance entre le savoir spécialisé de ses étudiants des cycles supérieurs et de ses postdoctorants, l'expérience concrète d'acteurs du milieu entrepreneurial (gens d'affaires et organismes de développement régional), les pouvoirs publics et un établissement de l'Université du Québec situé dans une région ciblée. La multitude d'idées nées de ces regards croisés ouvre la voie à des projets porteurs à caractère entrepreneurial et à des pistes d'actions dans des secteurs prometteurs.

Une structure qui favorise l'émergence des idées
Chaque Savoir Affaires prend la forme d'une compétition étudiante au cours de laquelle une dizaine d'équipes, appuyées par des gens d'affaires et des intervenants socioéconomiques, doivent développer, puis présenter à un jury, des propositions d'affaire en lien avec des secteurs économiques prédéterminés. Au final, des dizaines de projets prêts à être mis en chantier naissent de cet exercice de créativité.

Des idées prêtes à l'emploi
À la manière d'une économie ouverte, et selon un principe cher aux universités, toutes les idées développées lors des initiatives Savoir Affaires sont libres de droits. Les personnes ayant en elles la fibre entrepreneuriale peuvent donc s'approprier les projets, les développer et les exploiter à leur guise, dans la région de leur choix.

En savoir plus sur l’initiative Savoir Affaires >>>

Source :
Direction des communications
Université du Québec