2011 – Un projet de gestion participative à l’Université du Québec récompensé par l'ACPAU

Les directeurs des bibliothèques du groupe, de gauche à droite, à l'avant, Daniel Godon (UQO), Benoit Séguin (UQTR), Johanne Belley (UQAC), Guy Gosselin (ÉTS) et Étienne Audet (UQTR); à l'arrière, Denis Boisvert (UQAR), François De La Chevrotière (UQAT), Karine Lamontagne (ENAP), Line Cormier (UQ) et Marie-Ève Dugas (INRS).

L'Association canadienne du personnel administratif universitaire (ACPAU) a remis, en 2011, son prix de la qualité et de la productivité à huit établissements du réseau de l’Université du Québec. L’organisme voulait ainsi récompenser le groupe SB8 pour le développement d’un modèle de gestion participative lors d’un projet d'implantation d'un système intégré de gestion de bibliothèque et d'applications logicielles de recherche et d'accès à l'information.

L'adoption de pratiques communes de traitement documentaire autour d'un catalogue unifié était une première dans le système universitaire canadien en 2011. L'utilisation des sites de travail collaboratif dans les pratiques courantes constituait également une stratégie novatrice qui assurait un développement continu des connaissances et des compétences du personnel.

Accroître les ressources documentaires

L'objectif premier du projet était de fournir un service de haute qualité aux étudiants et aux professeurs de petits établissements universitaires, situés principalement en région : un accès simple et rapide à un plus grand nombre de ressources documentaires de qualité, qui se compare aux offres des grandes universités canadiennes.

Grâce à la mise en commun de ressources documentaires, la qualité des services offerts aux enseignants, aux chercheurs et aux étudiants a été considérablement augmentée. Permettant, notamment, de mieux répondre aux besoins des étudiants dont la réussite est de plus en plus liée à la capacité de gérer efficacement l'information.

De plus, en se dotant d'un seul lieu d'hébergement pour les applications, le regroupement s'est assuré de maintenir une équipe de dimension assez grande réunissant différents profils d'un haut niveau d'expertise. Cette équipe, basée à l'UQTR, offre un service exceptionnel à tous les utilisateurs des huit établissements partenaires. Au terme de cette réalisation, une retombée majeure est observée : les pratiques de gestion participative et de travail collaboratif qui ont conduit au succès du projet dans le respect du budget et du calendrier sont maintenant intégrées aux opérations courantes de fonctionnement.

Les bibliothèques impliquées dans ce projet sont celles de l'Université du Québec à Trois-Rivières, l'Université du Québec à Chicoutimi, l'Université du Québec à Rimouski, l'Université du Québec en Outaouais, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l'Institut national de la recherche scientifique, l'École nationale d'Administration publique et l'École de technologie supérieure. La direction des bibliothèques et du soutien à l'enseignement et à l'apprentissage de l'Université du Québec les a appuyés dans leur démarche.

Source :
Direction des communications
Université du Québec