Les chercheurs des établissements de l’Université du Québec au 87e Congrès de l’Acfas : jeudi 30 mai 2019 | Réseau de l'Université du Québec

Les chercheurs des établissements de l’Université du Québec au 87e Congrès de l’Acfas : jeudi 30 mai 2019

2019-05-29

Les chercheurs des établissements de l’Université du Québec au 87e Congrès de l’Acfas : jeudi 30 mai 2019

Québec, le 29 mai 2019 – Les dix établissements du réseau de l’Université du Québec présenteront de nombreuses contributions scientifiques lors de la 87e édition du Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas). Ils seront des centaines de professeurs et de chercheurs du réseau à livrer plusieurs exposés, tant lors de colloques que de communications libres.
 
Tout au cours de ce congrès, l’Université du Québec mettra quotidiennement de l’avant une communication scientifique sélectionnée pour chacun des dix établissements du réseau.
 
Parmi les sujets du jeudi 30 mai :
 
Université du Québec à Montréal (UQAM)
 
Colloque 612 – Automatic Lovers : pornographie, réalité virtuelle et jouets connectés
Éric Falardeau (UQAM)
Les progrès technologiques dans l’immersion créent de nouveaux modes de consommation des images. Des sujets tels que les limites de la corporalité, les relations entre l’être humain et la machine, les frontières entre le biologique et le numérique ainsi que celles entre la réalité et le fantasme seront abordés.
Heure : 14 h
Lieu : Université du Québec en Outaouais, Pavillon Alexandre-Taché, local A0110
Relations de presse : Jenny Desrochers, 514-987-3000, poste 7730
 
 
Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
 
Colloque 205 — Pistage isotopique des espèces invasives dans le fleuve Saint-Laurent : Un « isopaysage » pour les carpes asiatiques
Gilbert Cabana (UQTR), O. Morrissette, A. Drouin et P. Brodeur (Direction de l’expertise sur la faune aquatique, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs)
Un défi important pour le développement de stratégies de contrôle de la propagation d’espèces envahissantes dans le fleuve Saint-Laurent comme la carpe asiatique est d’identifier hâtivement leurs patrons de mouvements à différentes échelles spatio-temporelles. L’origine des espèces en expansion et les couloirs de migration utilisés à différents âges et saisons sont des informations nécessaires à une gestion éclairée de ce problème. La communication proposera une analyse de la situation afin de contraindre les origines et les patrons de mouvements possibles d’un grand spécimen de carpe de roseau capturé en aval de Montréal en 2016.
Heure : 15 h 30
Lieu : Cégep de l’Outaouais, Campus Gabrielle-Roy, local 2 905
Personne-ressource : Gilbert Cabana, 819-376-5011, poste 3366
Relations de presse : Jean-François Hinse, 819-244-4119
 
 
Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)
 
Colloque 423 – Les étudiants internationaux dans une région éloignée du Québec : quelques enjeux concernant l’état des interactions à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)
Jorge Frozzini et Éric Tremblay (UQAC)
Dans un contexte où il y a une conjonction de facteurs, dont la mobilité internationale des étudiants, le vieillissement de la population au Canada, etc., nous observons une augmentation du nombre des étudiants internationaux (ÉI) au sein des universités québécoises. Quelles sont les implications de cette augmentation pour les ÉI et la population locale ? Quel est le vécu des ÉI ? Dans le cadre d’un projet interuniversitaire portant sur les interactions et les relations interculturelles expérimentées par les ÉI en milieu universitaire, nous présentons quelques données obtenues dans une des universités partenaires du projet : l’UQAC. Cette présentation portera sur une des questions qui nous animent : quels sont les enjeux liés à la perception que les ÉI ont de leurs interactions ?
Le contexte particulier au Saguenay–Lac-Saint-Jean (région éloignée) avec peu d’immigrants (2965 immigrants en 2016 ou 1,1 % de la population selon Statistiques Canada) et celui de l’UQAC (1371 ÉI à l’hiver 2018 ou 20 % de son effectif étudiant) où les ÉI ont un poids démographique en augmentation font en sorte qu’il y a des contrastes et des expériences particulières. Nous présenterons quelques données préliminaires de l’analyse des entrevues et des groupes de discussion effectués au cours des mois de février et mars 2019. Nous portons notre attention sur des éléments permettant de caractériser l’état des interactions (Lehn, 2016 ; Rocher, 2010) : la compréhension que les ÉI ont de ces dernières.
Heure : 10 h
Lieu : Cégep de l’Outaouais, Campus Gabrielle-Roy, local 2 229
Relations de presse : Marie-France Audet, 418-545-5011, poste 2274
 
 
Université du Québec à Rimouski (UQAR)
 
Colloque 112 – L’unité virtuelle de soins intensifs : Un nouvel environnement pour former les infirmières en soins critiques par la réalité virtuelle immersive
Daniel Milhomme et Frédéric Banville (UQAR)
La réalité virtuelle immersive est une méthode pédagogique de plus en plus reconnue. Par sa capacité à reproduire la vie réelle, elle constitue une méthode pédagogique par excellence qui s’éloigne des conditions plus ou moins artificielles retrouvées dans les laboratoires de simulation classiques. Cette communication va présenter l’unité virtuelle de soins intensifs développée afin de mieux préparer les étudiantes en sciences infirmières à réaliser leur stage en soins critiques.
Heure : 13 h 20
Lieu : Université du Québec en Outaouais, Pavillon Alexandre-Taché, local C0424
Personne-ressource : Daniel Milhomme, professeur en sciences infirmières, 418-833-8800, poste 3270
Relations de presse : Jean-François Bouchard, Service des communications, 418-723-1986, poste 1426
 
 
Université du Québec en Outaouais (UQO)
 
Conférence participative : Déclic – La fin des embouteillages ?
Ilham Benyahia (UQO)
Stress, pollution, pertes de temps et d’argent : les embouteillages sont une véritable plaie. Peut-on ruser pour les éviter, sans renoncer aux voitures et sans bâtir de nouvelles routes ? Embarquez avec la professeure Ilham Benyahia, du Département d’informatique et d’ingénierie de l’UQO, et la journaliste scientifique Valérie Borde, pour une visite guidée des derniers développements en matière de systèmes de transport intelligents.
Heure : 19 h 30
Lieu : Université du Québec en Outaouais, Pavillon Alexandre-Taché, Café-bar Le Tonik
Relations de presse : Louis Lafortune, 819-595-3900, poste 3956
 
 
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)
 
Colloque 501 – Les conditions d’insertion professionnelle des enseignants de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et les mesures de soutien obtenues en début de carrière
Aline Niyubahwe, Geneviève Sirois et Réal Bergeron (UQAT)
Au moment où les commissions scolaires du Québec sont aux prises avec des difficultés liées à la pénurie, à l’attraction et à la rétention d’enseignants qualifiés, s’intéresser aux conditions d’insertion professionnelle et aux mesures de soutien dont bénéficient les enseignants en début de carrière devient un enjeu important. Une recherche de type mixte auprès de différents acteurs du milieu scolaire, universitaire et du Syndicat des enseignants sur les principaux enjeux associés à l’attraction et à la rétention des enseignants en Abitibi-Témiscamingue et au Nord-du-Québec a été réalisée. Cette communication vise à présenter les résultats préliminaires portant sur l’insertion des enseignants et les mesures de soutien obtenues en début de carrière.
Heure : 13 h
Lieu : Université du Québec en Outaouais, Pavillon Lucien-Brault, local A0302
Relations de presse : Nathalie Cossette, 1-877-870-8728, poste 2628
 
 
Institut national de la recherche scientifique (INRS)
 
Colloque 413 — Vivons nos quartiers: accompagner et soutenir les intervenants qui accueillent les nouveaux arrivants dans les quartiers de Montréal
Anna Goudet (INRS), Gabrielle Désilets (Université Concordia), Florence Bourdeau et Myriam Richard (TRCI)
L’arrivée nombreuse de personnes réfugiées et demandant l’asile dans le Grand Montréal en 2016-2017 a suscité une sensation de débordement, voire de « crise », au sein des organismes d’accueil. C’est dans ce contexte que l’initiative Vivons nos quartiers a été développée (TCRI et Centraide) pour favoriser la mise en place et le partage des pratiques d’inclusion à l’échelle des quartiers de Montréal. Notre recherche ethnographique documente le déploiement de cette initiative dans différents quartiers.
Heure : 11 h 15
Lieu : Cégep de l’Outaouais, Campus Gabrielle-Roy, local 2 321
Relations de presse : Amélie Daoust-Boisvert, 514-499-6603
 
 
École nationale d’administration publique (ENAP)
 
Colloque 461 – La modernisation de l’administration publique fédérale : théorie, recherche et pratique
Isabelle Bourgeois, Jean-François Savard, Guy Laforest et Nicholas Jobidon (ENAP)
En juin 2013, le gouvernement canadien a donné le coup d’envoi à Objectif 2020, une initiative de mobilisation de la fonction publique fédérale axée sur le dialogue et l’innovation. Les activités de concertation réalisées dans le cadre de ce projet, impliquant plus de 110 000 fonctionnaires, ont permis de déterminer des pistes de modernisation de la fonction publique, lesquelles ont été présentées en mai 2014 par le greffier du conseil privé dans un rapport intitulé Destination 2020. Mais depuis, le contexte a grandement évolué. Le colloque proposé réunit fonctionnaires et chercheurs pour faire le point sur divers aspects de la modernisation de l’administration publique fédérale. Des chantiers importants, tels que la diversité, l’innovation et les nouvelles technologies, la prise de décision, la mesure du rendement et l’évaluation, ainsi qu’un retour aux principes d’Objectif 2020 seront à l’ordre du jour, accompagnés de pistes d’amélioration pour l’avenir.
Heure : 8 h 30
Lieu : Université du Québec en Outaouais, Pavillon Alexandre-Taché, local E0218
Personne-ressource: Isabelle Bourgeois
Relations de presse : annie.mathieu2@enap.ca, 418-641-3000, poste 6350, cell. : 418-255-7374
 
 
École de technologie supérieure (ÉTS)
 
Colloque 203 — Connectivité sans fil à faible consommation d’énergie et courte latence pour les dispositifs en périphérie des réseaux 5G qui permettent l’intelligence humaine et la machine augmentée
Frédéric Nabki (ÉTS)
Le réseau de 5e génération, communément appelé 5G, fait beaucoup couler d’encre. Bien ce réseau ouvre la porte à de grandes avancées pour les systèmes sans fil, plusieurs obstacles technologiques doivent être surmontés pour qu’il puisse être utilisé par les citoyens. Parmi ces obstacles, il y a les coûts d’utilisation et le côté énergivore des circuits intégrés compatibles avec la 5G. Le professeur Frédéric Nabki, de l’École de technologie supérieure (ÉTS), a peut-être la solution ! Une puce sans fil dotée de caractéristiques permettant aux appareils de s’adapter aux réseaux 5G. Il nous présentera un survol des recherches qu’il a réalisées dans ce domaine pour le compte de SPARK Microsystems, la start-up qu’il a cofondée avec un collègue.
Heure : 10 h 40
Lieu : Cégep de l’Outaouais, Campus Gabrielle-Roy, local 2 703
Relations de presse : Chantal Crevier, 514-396-8800, poste 7893
 
 
Télé-université (TÉLUQ)
 
Colloque 546 — Quelle gestion pour réformer un programme d’enseignement en gestion ?
Patrick Pelletier (TÉLUQ)
Adoptant la méthodologie du compte-rendu de pratique, cette communication apporte quelques éléments de réponse à cette question en prenant pour objet la réforme du programme de baccalauréat en administration de l’École des sciences de l’administration (ÉSA) de la TÉLUQ. Initiée en janvier 2014 et complétée en août 2018, cette réforme n’a pu être porteuse sur le plan pédagogique et curriculaire sans présence d’un projet collectif qui, progressivement légitimé et réalisé dans et par l’action, répondait aux intérêts individuels et disciplinaires des professeur(e)s. Pour mieux comprendre la gestion de ce processus, une attention particulière est donnée aux spécificités de l’université, organisation qualifiée de complexe puisque jugée difficile à changer en raison de ses objectifs multiples, ses sources de pouvoir et de décision diffuses et ses processus de travail peu standardisés. Le cadre conceptuel de l’anarchie organisée (March, 1978) revisité dans une perspective rhétorique et institutionnaliste (Suddaby et Greenwood, 2005) est utilisé. Ce cadre nous montre que les préférences des acteurs sont incertaines, se découvrant et se modifiant dans et par l’action. La décision et le résultat de l’action ne sont pas essentiellement le résultat d’une démarche dictée par la rationalité (définition des objectifs, des solutions et de leurs conséquences) mais résultent notamment des circonstances et de coïncidences.
Heure : 11 h
Lieu : Cégep de l’Outaouais, Campus Gabrielle-Roy, local 2 315
Relations de presse : Denis Gilbert, 1-800-463-4728, poste 5282
 
 
À propos de l’Université du Québec
Depuis 50 ans, le réseau de l’Université du Québec est engagé dans son mandat d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de progrès scientifique du Québec et de développement de ses régions. Les dix établissements du réseau créent, transfèrent et mobilisent les connaissances répondant aux défis actuels posés à nos sociétés.
 
Chaque année, ils accueillent le tiers des étudiants universitaires du Québec. Au total, plus de 100 000 étudiants fréquentent l’un ou l’autre des 1 300 programmes offerts aux trois cycles d’études par l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Institut national de la recherche scientifique, l’École nationale d’administration publique, l’École de technologie supérieure et la Télé-université. 
 

– 30 –

 
Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Téléphone : 418-657-4432
Cellulaire : 418-573-5785