L’Université du Québec remet à six personnalités la médaille du 50e anniversaire de fondation du réseau | Réseau de l'Université du Québec

L’Université du Québec remet à six personnalités la médaille du 50e anniversaire de fondation du réseau

Image de l'article

Sur la photo, de gauche à droite : Jacques Plamondon, Johanne Jean, présidente de l'Université du Québec, Yanick Villedieu, Sylvie Beauchamp, Robert Tessier et Lorraine Frappier (Pierre Lucier absent). (Crédit : Jocelyn Bernier)

2019-08-29

L’Université du Québec remet à six personnalités la médaille du 50e anniversaire de fondation du réseau

Québec, jeudi 29 août 2019 – La présidente de l’Université du Québec, Johanne Jean, a remis hier la médaille du 50e anniversaire de fondation du réseau à six personnalités pour leur contribution exceptionnelle. Les personnes honorées sont : Robert Tessier, Sylvie Beauchamp, Pierre Lucier, Jacques Plamondon, Yanick Villedieu et Lorraine Frappier.

Robert Tessier
Président du conseil d’administration de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Robert Tessier a été de la première équipe de direction de l’Université du Québec. En 1968, alors jeune diplômé et auparavant vice-président de l’Union générale des étudiants du Québec, il devient secrétaire général de l’Université du Québec puis vice-président, de 1969 et 1976. Avec ses collègues, il donne alors au réseau de l’Université du Québec l’impulsion initiale, contribuant à définir ce qu’il est devenu. Sa carrière s’est déroulée dans les secteurs public et privé, dans des postes de haut fonctionnaire et de président d’entreprise. Son cheminement d’exception lui a mérité plusieurs distinctions honorifiques, notamment celles d’officier de l’Ordre du Canada et de fellow de l’Institut des administrateurs de sociétés.

Sylvie Beauchamp
Première femme nommée à la présidence de l’Université du Québec, en 2009, Sylvie Beauchamp a consacré sa carrière à l’enseignement supérieur, notamment comme cadre supérieure dans deux établissements du réseau, l’École nationale d’administration publique et l’Institut national de la recherche scientifique. Elle a ensuite accepté la présidence de l’Université du Québec, alors que le réseau se trouvait à un carrefour de son histoire. Sa rigueur de gestion et sa détermination à défendre les intérêts, les valeurs et l’unité du réseau dans une période houleuse, pendant laquelle les compressions budgétaires se sont aussi succédé, lui ont permis de quitter pour la retraite, en 2017, avec le sentiment du devoir accompli. Elle laisse derrière elle un réseau animé par une volonté renouvelée de collaboration, confiant de son avenir, à l’aube de son cinquantenaire.

Pierre Lucier
Philosophe de formation, Pierre Lucier a mené une carrière remarquable dans l’administration publique du Québec et le milieu de l’éducation. Il a notamment été président du Conseil supérieur de l’éducation, président du Conseil des universités, sous-ministre de l’Enseignement supérieur et de la Science, sous-ministre de l’Éducation, vice-président et président de la CREPUQ (Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec). De 1996 à 2003, Pierre Lucier a assumé la présidence de l’Université du Québec. Il avait à cœur la mission particulière de cette institution universitaire qu’il liait directement au développement du Québec. Au cours de son mandat, il a su donner une grande valeur au modèle « réseau » de l’Université du Québec, notamment sur le plan académique, en insistant sur l’importance de développer la formation et la recherche en multipliant les collaborations. Professeur associé à la Chaire Fernand-Dumont sur la culture à l’INRS, dont il fut titulaire de 2006 à 2010, Pierre Lucier est professeur invité au Département de Sciences des religions de l’Université du Québec à Montréal.

Jacques Plamondon
Philosophe et éthicien, Jacques Plamondon a commencé sa carrière dans le réseau de l’Université du Québec comme recteur de l’Université du Québec en Outaouais, de 1986 à 1994, avant d’occuper les mêmes fonctions à l’Université du Québec à Trois-Rivières, de 1994 à 1999. Par la suite, il est devenu vice-président à l’administration de l’Université du Québec avant de devenir président par intérim d’août 2003 à février 2004. Son engagement au sein du réseau de l’Université du Québec se poursuit encore aujourd’hui à titre de professeur associé à l’ENAP. Il était également, jusqu’à tout récemment, membre du conseil d’administration de la Société immobilière de l’Université du Québec et président du Réseau d’information scientifique du Québec, à titre de représentant de l’Université du Québec.

Yanick Villedieu
Journaliste de formation, Yanick Villedieu a fait ses premières armes en vulgarisation scientifique à l’Université du Québec : d’abord, en lançant le magazine Réseau, publié jusqu’en 2005, qui visait notamment à promouvoir l’expertise des chercheurs de l’Université du Québec ; ensuite, comme rédacteur du magazine Québec Science, alors sous l’égide de l’Université du Québec. Par la suite, il s’est illustré comme journaliste, auteur, animateur et conférencier, notamment à la barre du magazine scientifique de Radio-Canada Les années-lumière pendant 35 ans. Sa carrière lui a mérité de nombreux prix, dont le Grand Prix des Radios publiques francophones en 2006. Il a également été nommé membre d’honneur de l’Association des communicateurs scientifiques du Québec et fait Chevalier de l’Ordre national du Québec.

Lorraine Frappier
Lorraine Frappier, présidente de Frappier Tandem + depuis 2000, est à l’origine de Savoir Affaires, une démarche unique au Canada pilotée par l’Université du Québec, qui a remporté en 2014 le Prix d’excellence de l’administration publique du Québec dans la catégorie Éducation. Depuis bientôt 10 ans, cette démarche de mobilisation d’envergure fait appel au savoir et à la créativité d’étudiants des cycles supérieurs et de postdoctorants, de gens d’affaires et d’intervenants socioéconomiques pour développer de nouvelles occasions d’affaires dans des secteurs thématiques novateurs afin de diversifier et de dynamiser les économies régionales. Grâce à Savoir Affaires, des étudiants vivent une véritable immersion entrepreneuriale. Ils en retirent une expérience pratique, ancrée dans la réalité des PME, des entrepreneurs et du monde des affaires.

À propos de l’Université du Québec

Depuis 50 ans, le réseau de l’Université du Québec est engagé dans son mandat d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de progrès scientifique, de développement du Québec et de ses régions. Chaque année, les dix établissements accueillent le tiers des étudiants universitaires du Québec. Au total, plus de 100 000 étudiants fréquentent l’un ou l’autre des 1300 programmes offerts aux trois cycles d’études par l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Institut national de la recherche scientifique, l’École nationale d’administration publique, l’École de technologie supérieure et la Télé-université. Pour répondre aux défis actuels posés à nos sociétés, près de 3 000 professeurs créent, transfèrent et mobilisent des connaissances, positionnant le réseau parmi les 10 universités canadiennes ayant le plus grand volume de recherche.

 – 30 –

Source :
Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec
Téléphone : 418-657-4432