Savoir Affaires : Allons vers l’avenir – Nikan ijaten | Réseau de l'Université du Québec

Savoir Affaires : Allons vers l’avenir – Nikan ijaten

2019-08-30

Savoir Affaires : Allons vers l’avenir – Nikan ijaten

Une mobilisation régionale unique pour la création de nouveaux projets d’affaires

Val-d’Or le 30 août 2019 – Caroline Lessard, directrice du soutien aux études et des bibliothèques à l’Université du Québec, Patrice LeBlanc, doyen à la gestion académique et aux études à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) et Céline Brindamour, présidente du Conseil d’administration SADC Vallée-de-l’Or, ont annoncé le 27 août dernier la tenue de la 8e édition de la semaine Savoir Affaires, une initiative de l’Université du Québec. Du 28 octobre au 1er novembre 2019, aux campus de l’UQAT à Val-d’Or et à Amos, le savoir spécialisé d’une cinquantaine d’étudiants du réseau de l’Université du Québec sera jumelé à l’expertise entrepreneuriale d’une soixantaine de gens d’affaires des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec dans le cadre de l’activité Savoir Affaires : Allons vers l’avenir – Nikan ijaten.

Axée sur la diversification économique et l’innovation, cette initiative fera appel, durant une semaine, au savoir et à la créativité d’une cinquantaine d’étudiants de cycles supérieurs et de postdoctorants du réseau de l’Université du Québec de partout dans la province, ainsi qu’à des gens d’affaires et des intervenants socioéconomiques, afin d’identifier des pistes d’actions dans des secteurs à fort potentiel pour ces régions et pour développer de nouvelles occasions d’affaires, favorisant ainsi la diversification économique et la dynamisation du territoire.

Savoir Affaires : Allons vers l’avenir – Nikan ijaten se déploiera à Val-d’Or et à Amos (pour une des quatre journées thématiques). Des activités de réseautage entre les gens d’affaires et les étudiants sont prévues tout au long de l’événement. Cette huitième édition se caractérise par la mise en place d’un Comité des partenaires autochtones dont l’objectif est de prendre en compte les réalités autochtones notamment par la participation d’étudiants et d’entrepreneurs autochtones à la semaine d’activités.  

Les participants seront appelés à explorer des opportunités d’affaires autour des thèmes suivants : les mines, l’agriculture et l’agroalimentaire, le tourisme et la culture ainsi que la forêt. À l’issue de l’événement, une trentaine de propositions d’affaires et plus d’une centaine d’idées novatrices concernant ces thématiques devraient émerger. Afin d’appuyer la préparation de chacune des journées thématiques, quatre comités ont été mis en place. Pilotés par la SADC de la Vallée-de-l’Or et l’UQAT, ces comités sont appuyés par les autres SADC du territoire (Abitibi-Ouest, Barraute-Senneterre-Quévillon,Chibougameau-Chapais, Harricana, Matagami, Rouyn-Noranda, Témiscamingue).

Les sept premières éditions du Savoir Affaires se sont déroulées en Mauricie en 2011, au Centre-du-Québec en 2013, dans Lanaudière-Laurentides en 2014, au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord en 2016, à Montréal en 2017 et en Beauce en 2018. Elles ont contribué à accroître la collaboration entre les établissements universitaires et le milieu des affaires en mobilisant des centaines d’étudiants, de gens d’affaires et d’acteurs économiques. Elles ont par ailleurs permis de créer des opportunités d’affaires originales ayant abouti à l’octroi d’une quinzaine de licences et au lancement d’au moins six initiatives et d’autres sont en développement.

Le comité de gestion du Savoir Affaires : Allons vers l’avenir – Nikan ijaten regroupe des représentants de l’Université du Québec en Abitibi Témiscamingue et de son centre d’entrepreneuriat et d’innovation, de la SADC de la Vallée-de-l’Or et de l’Université du Québec.  Ils sont soutenus par Frappier Tandem +. Savoir Affaires : Allons vers l’avenir – Nikan ijaten est rendu possible grâce au soutien financier de plusieurs partenaires des secteurs privés et publics : Gouvernement du Québec, Université du Québec, Développement économique Canada pour les régions du Québec, Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Hydro-Québec, Rio Tinto, Fondation Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, les SADC de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec, Air Creebec et Centre d’entrepreneuriat et d’innovation de l’UQAT.

À propos de l’Université du Québec

Depuis 50 ans, le réseau de l’Université du Québec est engagé dans son mandat d’accessibilité à l’enseignement supérieur, de progrès scientifique, de développement du Québec et de ses régions. Chaque année, les dix établissements accueillent le tiers des étudiants universitaires du Québec. Au total, plus de 100 000 étudiants fréquentent l’un ou l’autre des 1 300 programmes offerts aux trois cycles d’études par l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Institut national de la recherche scientifique, l’École nationale d’administration publique, l’École de technologie supérieure et la Télé-université. Pour répondre aux défis actuels posés à nos sociétés, près de 3 000 professeurs créent, transfèrent et mobilisent des connaissances, positionnant le réseau parmi les 10 universités canadiennes ayant le plus grand volume de recherche.

Pour plus d’information, visitez www.savoiraffaires.ca

-30 -

Sources :
Stéphanie Duchesne
Directrice, Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
418 228-8123, poste 112

Valérie Reuillard
Directrice des communications
Université du Québec 
418 657-4432    

______________________