Colloque - 50e anniversaire de l'Université du Québec

(présenté à l’Acfas les 10, 11 et 12 mai 2017)

L’Université du Québec : bientôt 50 ans de contributions éducatives et scientifiques au développement social, économique et culturel du Québec

RESPONSABLES
Pierre Doray (Université du Québec à Montréal), Edmond-Louis Dussault (Université du Québec à Montréal),
Yvan Rousseau (Université du Québec à Trois-Rivières) et Lyne Sauvageau (Université du Québec)

Mot de bienvenue de Pierre Doray

Présentation

L'Université du Québec fêtera ses 50 ans en 2018-2019. Depuis sa création, les établissements d’enseignement et de recherche de ce réseau public unique au Canada ont une influence majeure sur la société québécoise, particulièrement dans les régions où ils sont implantés, aux quatre coins du Québec. Notre colloque s’inscrit dans la préparation d’un ouvrage présentant au grand public la contribution de l’Université du Québec à l’édification du Québec moderne. L’Université du Québec est à la fois une création institutionnelle et une communauté humaine qui s’est progressivement construite grâce aux efforts conjugués de ses acteurs, de ses actrices et de ses composantes. Elle constitue une innovation sociale majeure, issue de la Révolution tranquille, d’une vaste mobilisation de proximité et d’un élan pour l’enseignement supérieur qui s’est exprimé dès après la Seconde Guerre mondiale, aussi bien à Montréal qu’à Trois-Rivières, Chicoutimi et Rimouski. Un second déterminant historique de l’évolution de toutes les universités québécoises est le retournement idéologique amorcé dans les années 1980 qui s’est traduit par d’importantes réorientations de l’action publique, y compris dans le champ universitaire, vers une nouvelle centralité accordée à l’enjeu de son financement.

Les grands thèmes des communications qui composent le colloque sont autant de rubriques permettant de traiter des contributions de l’Université du Québec au développement du Québec, mais aussi des conditions sociopolitiques et institutionnelles qui les ont accélérées ou ralenties. Ces grands thèmes sont : le contexte social, économique, culturel et politique; les différents aspects du développement institutionnel; l’évolution du corps étudiant et de l’enseignement universitaire; la contribution de la recherche et de la création; l’institutionnalisation de nouveaux champs de savoirs; et enfin les divers autres aspects de la mission sociale de l’université, notamment les services aux collectivités, au Québec et sur la scène canadienne ou internationale.