Formation à distance, sciences de l’environnement

Présidence : Lyne Sauvageau (Université du Québec)

Genèse, développement et institutionnalisation du champ des sciences de l’environnement dans les institutions du réseau de l’Université du Québec

René Audet (Université du Québec à Montréal) et René Canuel (Université du Québec à Montréal)

RÉSUMÉ

Le champ des sciences de l’environnement a connu un développement fulgurant au Québec depuis les années 1970, avec la création de la maîtrise en sciences de l’environnement à l’UQAM en 1973, jusqu’à la création subséquente de nombreuses chaires et de centres de recherche en environnement dans les établissements du RUQ. Les sciences de l’environnement ont été au cœur de l’enracinement local et de l’épanouissement des établissements régionaux du RUQ, et de leur rayonnement à l’échelle internationale : sciences de la mer (UQAR), sciences de la forêt (UQAT) et sciences de l’eau (UQTR). C’est pourquoi le réseau constitue aujourd’hui l’un des plus importants pôles de formation et de recherche en sciences de l’environnement au Canada. Dans cette communication, nous entendons dresser le portrait actuel de ce pôle, en montrer les forces principales et retracer les grandes étapes du développement des sciences de l’environnement au sein du RUQ en les situant dans le contexte historique des débats environnementaux au Québec et dans le monde. Nous insisterons sur certaines initiatives structurantes, telle la création de l’Institut des sciences de l’environnement à l’UQAM et du doctorat en sciences de l’environnement – en association avec l’UQAC, l’UQAR, l’UQAT et l’UQTR – dont les effets de levier ont fortement contribué à l’institutionnalisation du champ. Notre communication se conclura par une réflexion sur les défis et opportunités à venir pour le RUQ.

PowerPoint accompagnant la présentation

Contribution de la TÉLUQ au développement de la formation à distance au Québec et au développement de la société québécoise

Michel Umbriaco (Télé-université - TÉLUQ)

RÉSUMÉ

De projet pédagogique expérimental passablement limité à établissement universitaire de plein droit visant une accessibilité maximale pour la population québécoise à l’ensemble du cursus universitaire : c’est le long chemin d’une conquête de crédibilité et de pertinence sociale parcouru par la Télé-université (TÉLUQ).

Pour mieux saisir les multiples facettes de la contribution actuelle ainsi que de celle qui se dessine dans le proche avenir, nous explorerons dix périodes de « l’histoire tumultueuse », comme le dit si bien le Conseil supérieur de l’éducation, de cette jeune institution : 1- la gestation; 2- les débuts; 3- l’accession à une fragile autonomie; 4- le retour dans le giron et sous la tutelle l’Université du Québec; 5- la conquête des lettres patentes; 6- l’art des conflits liés à la croissance; 7- un flirt avec l’UQAM; 8- l’éloignement de l’UQAM et la perte de la position de leader; 9- des réorganisations et de la réingénierie; 10- la réflexion, l’autocritique et la volonté de servir la population du Québec. Nous conclurons enfin sur ses potentiels énormes reposant sur une nouvelle proposition de positionnement stratégique axée sur la mise en commun de ressources.

PowerPoint accompagnant la présentation