Interdisciplinarité, peuples autochtones

Présidence : Lyne Sauvageau (Université du Québec)

Les études québécoises à l’UQTR : un terreau d’une longue et féconde tradition des rapports interdisciplinaires en sciences humaines

Yvan Rousseau (Université du Québec à Trois-Rivières) et Normand Séguin (Université du Québec à Trois-Rivières)

RÉSUMÉ

Le réseau de l’UQ naît dans un contexte marqué par la segmentation et la spécialisation des champs de connaissances disciplinaires, un mouvement d’origine ancienne qui connaît une forte impulsion à compter de la Seconde Guerre. Dans les années 1970-1980, les critiques de ce mode de développe­ment de l’Université se font entendre et, avec elles, apparais­sent de nouveaux programmes de formation et des centres de recherche fondés, non pas sur la spécialisation des disciplines, mais plutôt sur le projet de les faire dialoguer autour d’objets d’étude partagés. Le champ des études québécoises à l’UQTR a été l’une de ces expériences.

Dans cette communication, nous mettons en perspective la longue trajectoire empruntée par les études québécoises depuis leurs débuts au milieu des années 1970. Nous y faisons ressortir la tension intellectuelle qui donne tout son sens à cet ambitieux aménagement d’un espace commun – dans ce cas-ci, l’étude spatiotemporelle du changement sociétal dans la longue durée – fondé sur la collaboration entre les disciplines. Nous passons en revue la dynamique interdisciplinaire de la recherche et de la formation en précisant ses exigences, sa nécessité dans l’Université, ainsi que ses retombées dans le milieu élargi. Nous soulignons enfin notre engagement dans la mise en valeur de la recherche sur le Québec, grâce au vaste chantier de l’Atlas historique du Québec et à une expertise de pointe acquise dans le traitement massif des microdonnées.

Formation et recherche relatives aux peuples autochtones à l’Université du Québec : un engagement sur le chemin de la réconciliation

Carole Lévesque (Centre Urbanisation Culture Société - Institut national de la recherche scientifique)

RÉSUMÉ

Cette présentation abordera trois dimensions particulières de l’univers de la formation et de la recherche concernant les peuples autochtones à l’Université du Québec (UQ). La première dimension renvoie à la place de l’UQ dans le vaste domaine des études autochtones au Québec depuis les années 1970 jusqu’à aujourd’hui, une histoire méconnue et pourtant très riche. La seconde abordera la question de la formation des étudiants/étudiantes autochtones fréquentant les divers établissements de l’UQ, en mettant l’accent sur les programmes visant particulièrement la clientèle autochtone. La dernière dimension se concentrera sur les efforts de recherche partenariale et de coproduction des connaissances développés par de nombreux chercheurs/chercheures en étroite relation avec des représentants d’instances et de communautés autochtones au cours des dernières décennies. Des exemples précis mettant en lumière des initiatives collectives et innovantes seront documentés.