2010-08-24 | ACTUALITÉS |Université du Québec à Trois-Rivières

Une équipe du CIPP s'associe à Electrigaz Technologies pour la recherche sur la biométhanisation des matières résiduelles

À l'avant, Éric Camirand, président d'Electrigaz Technologies, et Simon Barnabé, professeur au Département de chimie-biologie de l'UQTR. À l'arrière, Sylvain Duquette, chargé de projet au CSPP, Mario Parenteau, coordonnateur au CSPP, Alexandre Moreau, étudiant à la maîtrise en sciences de l'environnement, Martin Dubé, agent de recherche de la Chaire de recherche industrielle en environnement et biotechnologie (CRIEB) et Kokou Adjallé, stagiaire postdoctoral de la CRIEB.

Une équipe de recherche du Centre intégré en pâtes et papiers (CIPP), dirigée par le professeur Simon Barnabé du Département de chimie-biologie de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), vient de recevoir une subvention de 25 000 $ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) du Canada pour le développement d'une première collaboration avec la firme Electrigaz Technologies, en lien avec la biométhanisation des matières résiduelles.

La biométhanisation – ou production de méthane par digestion anaérobie – est un procédé bien connu et appliqué depuis des décennies pour le traitement des déchets urbains ou agricoles. Récemment, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) a annoncé un investissement de plus de 650 millions de dollars pour l'utilisation de ce procédé. Par conséquent, plusieurs villes et municipalités optent pour la biométhanisation afin de traiter des matières résiduelles putrescibles, alors que des défis importants doivent être relevés pour assurer le succès d'une telle entreprise. L'un de ces défis est la biométhanisation des résidus lignocellulosiques de collecte 3-voies, lesquels requièrent un prétraitement afin d'accroître leur digestibilité. Dans ce contexte, Electrigaz Technologies a fait appel à l'équipe de Simon Barnabé et ses collaborateurs du CIPP, pour résoudre cette problématique. Le projet bénéficiera aussi de la synergie université-cégep offerte au sein du CIPP, où sont regroupés le Centre spécialisé en pâtes et papiers (CSPP) du Cégep de Trois-Rivières ainsi que le Centre de recherche en pâtes et papiers (CRPP) de l'UQTR.

Nouvellement installée à Trois-Rivières, Electrigaz est une firme de génie-conseil spécialisée exclusivement dans l'étude, la conception et la réalisation de systèmes de biogaz permettant une gestion des rejets organiques de fermes, d'industries agroalimentaires et de municipalités. Le financement du projet de collaboration entre Electrigaz et l'équipe du professeur Barnabé a été obtenu dans le cadre du Programme de subventions d'engagement partenarial du CRSNG. De cette première expérience pourrait découler un projet de recherche de plus grande envergure, susceptible d'être déposé au Programme de subventions de recherche et développement coopérative du CRSNG.

Source : Annie Michaud
Conseillère en communication - Responsable des relations avec les médias
Service des communications
Université du Québec à Trois-Rivières
Téléphone : 819 376-5011, poste 2536

 

   

Copyright © 2008 Université du Québec - Tous droits réservés. Avis légal   Webmestre