L’équipe du professeur Karem Chokmani brille lors de la demi-finale Aquahacking

2018-06-19

L’équipe du professeur Karem Chokmani brille lors de la demi-finale Aquahacking

L’équipe du professeur Karem Chokmani de l’INRS a récolté les honneurs pour son application multiplateforme E-nundation lors de la demi-finale du défi Aquahacking qui a eu lieu le 9 juin 2018 à Toronto. Elle accède ainsi à la grande finale qui se tiendra en octobre prochain à l’occasion de la Semaine de l’innovation en eau de l’Ontario. 

Le professeur Karem Chokmani et le stagiaire postdoctoral Khalid Oubennaceur de l'équipe E-nundation (INRS)
Mettant à profit toute l’expertise développée par cette équipe de l’INRS au fil des ans, E-Nundation innove en matière de gestion des risques de dégâts d'eau. Cette application a une triple fonction, soit :
  • prédire les inondations;
  • aider à coordonner la réponse;
  • réduire les impacts des inondations.
De plus, E-Nundation a un triple avantage en fournissant une estimation fiable et précise non seulement aux citoyens, mais aussi aux autorités locales et aux compagnies d’assurance, et ce, dans un court délai. Cet outil de gestion et d'analyse des risques d'inondation va au-delà de la cartographie des zones inondées en permettant l’estimation, l’analyse et la visualisation des risques d'inondation. Par exemple, il permet de vérifier le danger et l’intensité de l’inondation dans une région donnée, d’anticiper combien de personnes devront être évacuées et de mettre en place des mesures pour assurer la sécurité des personnes et pour protéger les infrastructures, comme les écoles, garderies ou résidences de personnes âgées. 
 
Parmi les seize équipes participantes à cette demi-finale au RBC WaterPark Place à Toronto, cinq d’entre elles ont été choisies pour la finale. A l’automne, l’équipe de l’INRS, composée de Marion Tanguy, Yves Gauthier, Karem Chokmani, Anas Elalem, Jimmy Poulin, Sébastien Raymond, Khalid Oubennaceur et Hachem Agil, fera face à ces quatre finalistes :
  • EGC Labs : données en temps réel, alertes en temps réel, apprentissage à long terme pour aider les gouvernements à identifier les modèles de débordement des eaux usées et les raisons sous-jacentes.
  • M Power Software : réunion l’IoT et l’IA pour prédire et mesurer le débordement des eaux usées.
  • SWIM : détection de débordement des eaux usées décentralisée, robuste et polyvalente avec sa caméra infrarouge assistée par drone.
  • Water Puris : pour dégrader les perturbateurs endocriniens dans votre cuvette de toilette en utilisant une combinaison de peroxyde d'hydrogène et de lumière UV.

Bravo à l’équipe lauréate pour cette brillante performance. Nous lui souhaitons le meilleur des succès pour cette finale qui s’annonce relevée!

Source :
Gisèle Bolduc
INRS, 18 juin 2018