4,5 M$ pour un projet d’alliance entre l’UQAC et l’UQAR | Réseau de l'Université du Québec

4,5 M$ pour un projet d’alliance entre l’UQAC et l’UQAR

2022-03-15

4,5 M$ pour un projet d’alliance entre l’UQAC et l’UQAR

Afin d’améliorer les services universitaires dans la région de la Côte-Nord et ainsi augmenter l’inscription et la diplomation dans la région de la Côte-Nord, la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, ainsi que le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie‒Îles-de-la-Madeleine, M. Jonatan Julien, ont annoncé aujourd’hui une aide financière de 4,5 millions de dollars pour les trois prochaines années. Ces sommes permettront la réalisation d’un projet d’Alliance entre l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et l’Université du Québec à Rimouski (UQAR).

Le financement sera versé de façon équitable à raison de 750 000 $ pour chaque université par année. Il servira essentiellement à couvrir l’embauche d’enseignants, de professionnels et de ressources administratives dans la région afin d’offrir plus de choix en matière de formation universitaire pour les finissantes et finissants des cégeps et d’augmenter l’offre de formation continue pour la population en emploi. Cette mesure vise aussi à résoudre des problématiques particulières à la région, soit favoriser l’accès à la formation universitaire, contribuer à répondre aux besoins de formation des communautés autochtones, retenir davantage de jeunes sur la Côte-Nord et accroître la diplomation.

Précisons que ce montant s’ajoute au financement habituel des effectifs étudiants et est également prévu pour les années 2022-2023 et 2023-2024.

Citations :

« Peu importe leur lieu de résidence, les Québécoises et Québécois doivent avoir accès à des établissements d’enseignement supérieur et à des services de qualité à proximité pour poursuivre leurs études. Grâce à des projets tels que l’alliance entre l’UQAC et l’UQAR, nous offrons plus d’opportunités, à un plus grand nombre d’étudiantes et d’étudiants, pour poursuivre leurs études à un niveau supérieur dans leur région, favorisant ainsi leur rétention. L’enseignement supérieur a un rôle important à jouer pour favoriser une économie prospère et des services publics performants. Je suis persuadée que ce projet nous permettra, au cours des prochaines années, de développer une main-d’œuvre qualifiée pour la région. » – Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur

 « La région a grandement besoin de travailleuses et travailleurs dans des domaines comme l’enseignement préscolaire et primaire, les sciences infirmières et le travail social et par ce projet, nous facilitons le maintien des diplômés dans leur communauté. Je me réjouis de cette annonce et je suis persuadé que cette offre permettra à une nouvelle clientèle d’intégrer des programmes d’études en enseignement supérieur. » – Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la GaspésieÎles-de-la-Madeleine

« Je crois fermement que l’accessibilité de l’enseignement supérieur dans les régions du Québec passe par la collaboration entre les cégeps et les universités existants. En travaillant de pair avec les équipes de l’UQAR, nous serons en mesure d’offrir à la population de la Côte-Nord des formations universitaires de grande qualité, pertinentes et adaptées aux besoins du milieu dans des secteurs aussi névralgiques que l’éducation, les sciences infirmières, le travail social ou encore l’administration. L’embauche d’une équipe professorale qui s’implantera sur place permettra également de développer de nouvelles expertises et de nouveaux créneaux de recherche, tout en dynamisant notre campus. L’UQAC est fière de concrétiser cette alliance avec un partenaire naturel comme l’UQAR et de contribuer ainsi de façon tangible à renforcer l’offre en enseignement supérieur pour les collectivités nord-côtières. » – Ghislain Samson, recteur de l’UQAC

« Nous sommes persuadés qu’une formation universitaire offerte à proximité, en région comme ici sur la Côte-Nord, contribue à attirer de nouvelles personnes et à retenir des personnes qui auraient dû quitter la région pour étudier. Cette accessibilité de proximité contribue clairement au développement social, économique et culturel de nos régions. C’est justement pour cette raison que l’UQAR offre des programmes de formation sur la Côte-Nord depuis plus de 50 ans. Nous sommes fiers de poursuivre cette importante mission d’accessibilité en collaboration avec les équipes de l’UQAC. Ce partenariat important nous permettra d’enrichir l’offre de programmes, de développer des recherches souvent inspirées des réalités du milieu et de coconstruire un environnement propice au développement du plein potentiel des citoyens et des organisations de la Côte-Nord. » – François Deschênes, recteur de l’UQAR

Faits saillants :

  • L’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) sont présentes en Côte-Nord depuis de nombreuses années, à Baie-Comeau et à Sept-Îles respectivement.
  • Ce projet s’inscrit également en continuité avec les engagements du gouvernement pris ces derniers mois, notamment avec la Société immobilière du Regroupement des centres d’amitié autochtone du Québec, pour le déploiement d’un projet de milieu de vie communautaire pour les étudiants autochtones de Sept-Îles. Rappelons que trente-deux unités, allant de studios jusqu’à des appartements de six pièces, sont prévues dans ce milieu de vie, qui inclura également un centre de la petite enfance et des espaces communautaires.

Source :
Service des communications
UQAC, 7 mars 2022

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Chicoutimi >>>