Comment améliorer la gestion des écosystèmes forestiers en contexte de changements climatiques? | Réseau de l'Université du Québec

Comment améliorer la gestion des écosystèmes forestiers en contexte de changements climatiques?

Image de l'article

(Photo : Jérémie Martel-Côté)

2022-04-13

Comment améliorer la gestion des écosystèmes forestiers en contexte de changements climatiques?

Une équipe de recherche en sciences forestières va développer de nouveaux outils de gestion à l’attention des gestionnaires d’écosystèmes forestiers dans un contexte de changement climatique. Un projet de près de 925 000 $ appuyé financièrement par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec est partenaire de ce projet d’envergure. Cet organisme est responsable de l’aménagement durable de 92 % des 760 000 kilomètres carrés de la superficie forestière totale du Québec, souligne le professeur et cotitulaire de la Chaire de recherche sur la forêt habitéeRobert Schneider. « Les écosystèmes forestiers procurent de nombreux avantages socioéconomiques. Cependant, ceux-ci sont menacés par les trajectoires incertaines inhérentes au changement climatique. D’où l’importance de produire et de transférer de nouvelles connaissances sur les ressources forestières et fauniques afin d’outiller les gestionnaires pour améliorer la prise de décision et les pratiques de conservation. »

Dirigé par le professeur Schneider, le projet de recherche sera réalisé avec les professeurs Dominique ArseneaultGuillaume de Lafontaine, qui est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biologie intégrative de la flore nordiqueLuc Sirois, qui est aussi cotitulaire de la Chaire de recherche sur la forêt habituée, Martin-Hugues St-Laurent et plusieurs collaboratrices et collaborateurs du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec. Des dizaines d’étudiantes et d’étudiants de 1er, 2e et 3e cycles de même que de chercheuses et de chercheuses postdoctoraux prendront aussi part au projet de recherche.

Plusieurs enjeux d’importance pour la préservation des écosystèmes forestiers seront étudiés dans le cadre du projet. L’équipe de recherche va évaluer l’impact du changement climatique sur la dynamique éco-évolutive des espèces d’arbres et la productivité forestière. De plus, elle va se pencher sur l’impact de la faune de gestion sur diverses espèces, comme l’orignal et le caribou, dans un contexte de nouvelles conditions environnementales.

La sylviculture et la gestion des plantations est un autre thème qui sera abordé. L’équipe de recherche souhaite poursuivre le développement des méthodes d’éclaircies innovantes et évaluer la vulnérabilité des jeunes plantations face à l’épidémie de tordeuses de bourgeons de l’épinette. Enfin, les chercheuses et les chercheurs vont développer des modèles pour avoir des outils d’aide à la décision efficients en aménagement forestier en contexte du changement climatique.

Les travaux de recherche se poursuivront jusqu’en 2026. « Le projet de recherche a été développé en partenariat avec nos collègues du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec. Leur implication est importante pour être en mesure d’effectuer un transfert des connaissances qui répond à leurs besoins tout en faisant avancer les connaissances en sciences forestières. En outre, les connaissances développées au cours des prochaines années pourront servir aux gestionnaires de partout au pays », conclut le professeur Robert Schneider.

Rappelons que cette équipe de chercheurs de l’UQAR a réalisé des projets de recherche sur l’aménagement durable de la forêt dans le cadre d’ententes spécifiques du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. L’Université du Québec à Rimouski avait alors reçu un financement de 1 M$.

Source :
Service des communications
UQAR, 6 avril 2022

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Rimouski >>>