Deux professeurs de l’UQAR-ISMER de retour d’une mission en Colombie | Réseau de l'Université du Québec

Deux professeurs de l’UQAR-ISMER de retour d’une mission en Colombie

Image de l'article

La professeure Fanny Noisette (au centre) lors de son passage en Colombie.

2020-02-20

Deux professeurs de l’UQAR-ISMER de retour d’une mission en Colombie

L’UQAR-ISMER accentue ses collaborations avec des chercheuses et des chercheurs de Colombie. Les professeurs Fanny Noisette et Réjean Tremblay sont de retour d’une mission visant à élaborer des projets de recherche sur l’acidification des océans et les changements climatiques.

Cette mission fait suite à un protocole d’entente signé à l’automne 2018 entre le réseau de l’Université du Québec, la Fondation pour le futur de la Colombie (COLFUTURO) et l’organisme colombien ICETEX, dont la mission est de favoriser la promotion de l’enseignement supérieur et les formations à l’international.

Au début du mois de février, les professeurs Noisette et Tremblay ont rencontré des représentants du ministère colombien des sciences, technologies et innovation (Minciencias) et du réseau d’excellence en sciences marines CEMarin. « Nous avons eu des échanges fructueux avec des collègues de l’Université de la Magdalena. Nous sommes en train de mettre en place des projets communs et de planifier la formation de professionnels colombiens à l’ISMER ce printemps », indique la professeure Fanny Noisette.

Des projets bilatéraux sur les effets de l’acidification des océans et l’écophysiologie de différents mollusques locaux de Colombie sont en discussion. « De telles collaborations permettent de mieux comprendre comment les changements climatiques modifient les écosystèmes au nord et au sud de l’équateur afin de trouver des solutions innovantes pour les préserver », mentionne le professeur Tremblay.

Les deux professeurs de l’UQAR-ISMER ont également rencontré des dirigeants de l’Institut INVEMAR afin de discuter des possibilités de réaliser des collaborations en recherche. Cette mission réalisée dans le cadre de la programmation de la chaire UNESCO en analyse intégrée des systèmes marins a été soutenue financièrement par l’Université du Québec et a bénéficié de l’aide de Magalie Boffet, de l’ambassade du Canada en Colombie pour l’organisation des rencontres.

Source :
Service des communications
UQAR, 20 février 2020

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Rimouski >>>