La place grandissante des femmes à l’ÉTS | Réseau de l'Université du Québec

La place grandissante des femmes à l’ÉTS

2021-03-31

La place grandissante des femmes à l’ÉTS

L’ÉTS est fière d’annoncer qu’elle a reçu la certification Parité de l’organisme La Gouvernance au féminin reconnaissant son engagement envers l’avancement de la parité en milieu de travail.

À ce jour, moins de 50 organisations canadiennes ont obtenu cette certification, dont deux autres universités seulement. Les recherches révèlent pourtant que la diversité permet d'augmenter l'efficacité et l'innovation au sein des organisations et des conseils d’administration. Les organisations ont donc tout à gagner en créant un milieu de travail paritaire et mieux représentatif de la société.

Des chiffres éloquents

Si l’ÉTS est heureuse de cette reconnaissance de niveau bronze, sa communauté peut surtout l’être des avancées vers la parité.

En quelques années seulement, de 2015 à 2020, la représentativité des femmes parmi le personnel cadre a fait un bond de 22 % à 37 %1, tandis qu’il y a parité au conseil d’administration.

Dans l’ensemble du personnel, la présence féminine est de 44,5 % et, pour l’heure, les professeures et maîtres d’enseignement féminines composent 18 % du corps professoral (chargé(e)s de cours exclus). Le nombre d’étudiantes des trois cycles représente 17,6 % de la population étudiante totale, soit une progression de 18,7 % entre 2016 et 2020 (et de 28,4 % au 2e cycle2). Ces chiffres reflètent la situation du milieu du génie où prédomine encore la présence masculine et rendent l’engagement de l’ÉTS d’autant plus pertinent.

Des actions en continu

Les démarches s’effectuent sur une base continue et s’inscrivent dans le cadre d’un vaste Plan d’action en équité, diversité et inclusion (EDI). Au cours des dernières années, l’École a ainsi élargi son champ d’intervention à l’ensemble de ses activités et en outre embauché une conseillère en EDI. Figurant en filigrane dans tous les axes du Plan stratégique 2019-2022, cet engagement touche autant les activités de recherche, de recrutement et de formation que les campagnes de sensibilisation à la réalité LGBTQ2+ et le processus d’embauche. 

Dans la foulée de son adhésion à l’initiative 30 en 30 d’Ingénieurs Canada, l’École a créé la campagne Objectif Féminin pluriel visant à hausser la présence féminine en génie et, plus largement, à tous les échelons de l’ÉTS.

Ce grand projet a donné lieu à plusieurs initiatives, notamment à la mise sur pied du Comité EDI – Objectif féminin pluriel ainsi qu’à des partenariats et activités dont il est intéressant de suivre l’évolution et leurs répercussions positives sur les femmes en génie à l’ÉTS. Le Palmarès Féminin pluriel lancé tout récemment est une autre démonstration du dynamisme de la campagne. Ce programme de reconnaissance mettra annuellement en lumière 30 étudiantes présentant un parcours inspirant basé non pas nécessairement sur l’excellence comme on le voit le plus souvent, mais plutôt sur des critères pouvant être tout aussi variés que les étudiantes elles-mêmes tels que la persévérance, le leadership, la détermination, la conciliation études-vie personnelle, l’implication, etc. 

En parallèle, plusieurs actions sont en cours à l’École. À titre d’exemples, le personnel a été invité il y a deux semaines à suivre la formation déjà offerte aux personnels cadre et enseignant sur la communication interculturelle et les préjugés inconscients tandis qu’un guide sur la rédaction inclusive sera offert à toute la communauté cette année.

Un encouragement à aller plus loin

L’obtention de la certification Parité de La Gouvernance au féminin et ses recommandations agiront sans aucun doute comme un stimulant et un encouragement à progresser. Comme l’avait exprimé le directeur général François Gagnon lors du lancement du Plan en équité, diversité et inclusion, c’est un rôle qui est inhérent à l’ÉTS : « Les universités sont des milieux de savoirs, de connaissances et d’innovation. Depuis toujours, elles influencent leur environnement et elles sont au cœur des grands changements de la société dans laquelle elles évoluent. C’est pourquoi aujourd’hui plus que jamais, elles doivent agir en tant que leader pour un monde plus équitable, plus diversifié et plus inclusif des identités de chacun. »

À propos de La Gouvernance au féminin

La Gouvernance au Féminin est un organisme à but non lucratif qui s’est donné la mission de soutenir les femmes dans leur développement en leadership, leur avancement de carrière et leur accession à des conseils d’administration.

Pour faire avancer les choses, l’OBNL organise des événements majeurs à travers le Canada, ainsi que des programmes de mentorat et de formation en gouvernance.

1Source : Bureau de la recherche institutionnelle et de l’amélioration des processus (BRIAP)
2Source : BRIAP

Source :
Service des communications
ÉTS, 22 mars 2021

Toutes les actualités de l'École de technologie supérieure >>>