La professeure Danielle Boucher reçoit la distinction Pascal-Parent | Réseau de l'Université du Québec

La professeure Danielle Boucher reçoit la distinction Pascal-Parent

Image de l'article

La professeure Danielle Boucher en compagnie de Frédérick Dion, administrateur de la Fondation de l’UQAR, et du recteur François Deschênes. (Photo : Guillaume Boutin)

2022-01-05

La professeure Danielle Boucher reçoit la distinction Pascal-Parent

La distinction Pascal-Parent 2021 a été attribuée à la professeure en sciences infirmières Danielle Boucher. Un prix qui souligne son importante contribution au développement des programmes de premier et deuxième cycles et à l’innovation dont est empreinte sa pédagogie.

C’est en tant que chargée de cours que la professeure Boucher a entrepris sa carrière à l’UQAR en 2001. Joignant le corps professoral en 2004, elle a joué un rôle important dans la mise sur pied du nouveau programme de baccalauréat en sciences infirmières pour le cheminement DEC-BAC, et ce, particulièrement en ce qui a trait au volet de santé communautaire. Elle a d’ailleurs développé des outils visant à offrir un accompagnement personnalisé aux superviseuses et aux superviseurs de stage en santé communautaire.

La professeure Boucher a montré beaucoup de leadership dans le développement de la formation d’infirmières praticiennes spécialisées. Elle s’est investie avec détermination dans la mise sur pied du diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) et de la maîtrise en sciences infirmières (IPS soins de première ligne). La récipiendaire de la distinction Pascal-Parent est d’ailleurs responsable du développement des stages dans le cadre de cette nouvelle maîtrise.

« Depuis son arrivée à l’UQAR, la professeure Boucher a fait preuve d’innovation pédagogique afin de valoriser l’enseignement universitaire. On lui doit, entre autres, un programme qui inclut une portion DESS ainsi qu’une maîtrise qui se termine par deux stages. Ceci permet l’obtention d’un diplôme d’infirmière praticienne spécialisée. Elle a aussi élaboré un guide de stage pour le profil clinique de maîtrise en sciences infirmières répondant à la fois aux besoins des établissements du réseau de la santé et à la capacité d’encadrement d’un infirmier ou d’une infirmière en pratique avancée dans ce milieu », indique la professeure Nathalie Maltais.

Au cours de sa carrière, la professeure Boucher a assumé plusieurs fonctions de direction, dont celles de codirectrice du module de sciences infirmières au campus de Lévis, de directrice adjointe du département et de directrice des programmes de deuxième cycle en sciences infirmières. « Avec ses habiletés politique, sa grande diplomatie et son leadership collaboratif, elle a su créer un climat de confiance en s’entourant des personnes clés pour le développement de programmes de qualité pour les infirmières praticiennes spécialisées en santé mentale et des programmes pour les infirmières praticiennes en soins de première ligne », ajoute la professeure Maltais.

En plus de son souci d’offrir le meilleur encadrement à l’égard des stages en sciences infirmières, la professeure Boucher est reconnue par ses pairs comme étant une « mentor pour la relève professorale », poursuit la professeure Maltais. « Danielle est très généreuse envers ses collègues. Nous savons que nous pouvons compter sur elle pour le partage de connaissances et d’expérience tant en ce qui touche à l’enseignement, à la recherche qu’à la gestion. Elle est une source d’inspiration pour plusieurs d’entre nous. »

La distinction Pascal-Parent est remise à des membres du corps enseignant par la Fondation de l’UQAR en alternance entre les sciences naturelles, appliquées et de la santé et les sciences humaines et sociales. Elle a été remise à l’équipe professorale du programme de baccalauréat en enseignement professionnel (eBEP) Marie AlexandreLucie DionneNathalie Gagnon et Chantal Roussel (2020),à Abderrazak El Ouafi (2019), à Camille Deslauriers (2018), à Luc Sirois (2017), à Manon Savard et Nicolas Beaudry (2014), à Nicole OuelletHélène Sylvain et Guy Bélanger (2013), à Jean-Marc Pilon (2012), à Marie Lacombe (2009), à Marc Roy (2008), à Bernard Hétu (2007) et à la chargée de cours Jacinthe Tardif (2010).

Source :
Service des communications
UQAR, 15 décembre 2021

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Rimouski >>>