Le Loricorps poursuit son développement numérique | Réseau de l'Université du Québec

Le Loricorps poursuit son développement numérique

2021-04-28

Le Loricorps poursuit son développement numérique

Reconnu pour son expertise de pointe et son approche innovante sur les troubles du comportement alimentaire, le groupe de recherche transdisciplinaire Loricorps de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) s’est récemment vu octroyer une subvention de près de 200 000 $ du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Ce financement permettra au Loricorps de faire profiter de son expertise transdisciplinaire en éducation à la santé et aux attitudes et comportements alimentaires à travers différents développements numériques.

Intitulé e-PROS-A, le projet en e-éducation à la santé du Loricorps consiste à développer un programme inédit reposant sur la création de capsules vidéo et de contenu relayé par les médias sociaux afin d’outiller la population quant aux perceptions, aux relations, aux occupations et aux sensations relatives aux attitudes face à l’alimentation. Conçue à partir des données probantes des dernières études sur les troubles du comportement alimentaire (TCA) comme trouble perceptuel, l’approche e-PROS-A mobilise l’expertise transdisciplinaire et intersectorielle des membres du Loricorps issue de la nutrition, la psychologie, la psychoéducation, l’ergothérapie, les sciences de l’activité physique, ainsi que les sciences de l’éducation.

« Depuis les fondements du Loricorps, il y a 10 ans (2011-2021), notre équipe se démarque par son audace et son innovation via la transdisciplinarité intersectorielle. On le voit dans la structure même de notre organisation qui regroupe les expertises de spécialistes venant de disciplines très différentes, mais aussi dans le développement d’outils qui nous permettent de joindre directement, et à tout moment, la population qui présente des attitudes et comportements alimentaires allant des plus fonctionnels aux plus dysfonctionnels, comme les TCA. Cette fois, le projet e-PROS-A nous permet d’outiller la population générale sur l’acte de manger, un principe important où les personnes peuvent réapprendre à manger sans se priver et sans culpabiliser, tout en respectant les signes de satiété et les plaisirs sensoriels », explique Johana Monthuy-Blanc, directrice du groupe de recherche Loricorps.

Le programme e-PROS-A s’ajoute donc aux nombreuses innovations impliquant les développements numériques éducationnels qui ont fait la renommée du Loricorps au cours des dernières années comme le Cybercorps et l’intervenant de poche. Ces outils partagent un objectif commun, celui d’amener l’utilisateur à porter une réflexion sur ses attitudes et ses comportements alimentaires plutôt que ses habitudes, dans une démarche constructive vers des comportements alimentaires fonctionnels et un état de bien-être.

Profitant du soutien du CRSH pour une durée totale de trois ans afin de développer le projet e-PROS-A, le Loricorps pourra compter sur une dizaine de partenaires québécois et français dans le cadre de ce projet. Notons que le financement de 196 431 $ accordé par le CRSH provient d’un programme visant spécifiquement à élaborer et mettre à l’essai de nouvelles approches de partenariat misant sur les forces et la collaboration pour des travaux de recherche et des activités connexes pouvant donner lieu à des pratiques exemplaires ou à des modèles ayant le potentiel d’être adaptés par d’autres ou de passer à l’échelle régionale, nationale ou internationale.

Source :
Service des communications
UQTR, 19 avril 2021

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Trois-Rivières >>>