L’UQAC créera un observatoire régional de recherche sur la forêt boréale | Réseau de l'Université du Québec

L’UQAC créera un observatoire régional de recherche sur la forêt boréale

2022-05-20

L’UQAC créera un observatoire régional de recherche sur la forêt boréale

L’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) annonce la mise sur pied d’un observatoire régional de recherche sur la forêt boréale visant à analyser les enjeux du Saguenay–Lac-Saint-Jean et ses écosystèmes forestiers pour un aménagement durable. Cet observatoire s’inscrit dans la poursuite du créneau d’excellence en foresterie qui intéresse de nombreux professeurs et étudiants depuis plus de 40 ans à l’UQAC.

Ainsi, sous la direction du professeur et chercheur en sciences fondamentales André Pichette, des chercheurs affiliés au Centre de recherche sur la boréalie (CREB) de l’UQAC suggèrent d’établir une programmation d’activités qui permettra de porter un regard scientifique interdisciplinaire sur les problématiques et enjeux du 21e siècle touchant l’ensemble des partenaires du milieu forestier du Saguenay–Lac-Saint-Jean, notamment les Premières Nations, grâce à des activités de veille, de production, de diffusion et de transfert de connaissances.

La création de cet observatoire, dans une région où les enjeux forestiers sont d’une importance capitale, permettra de trouver des solutions qui seront bénéfiques pour les communautés, les travailleurs de la région et tous ceux qui dépendent de l’exploitation de cette ressource naturelle, et ce dans une perspective de développement durable.

« La création de cet observatoire régional consacre l’expertise de l’UQAC en matière de foresterie tant au niveau de la recherche que de l’enseignement. Cette annonce s’inscrit donc dans la poursuite naturelle de l’histoire scientifique de notre université et ouvre la porte à un avenir prometteur pour nos chercheurs comme pour nos étudiants intéressés à la boréalie », a mentionné Mohamed Bouazara, vice-recteur à la recherche, à la création et à l’innovation.

Pour sa part, le vice-recteur aux partenariats et aux affaires internationales et autochtones a tenu à ajouter qu’il est « toutefois important de souligner que les enjeux reliés à la forêt boréale sont portés par toute la région notamment par le travail de formation et de concertation effectué par les cégeps, les partenaires de l’industrie forestière et les diverses associations ».

Afin de jeter les bases de ce nouvel observatoire régional, l’équipe de chercheurs a besoin d’un investissement de 900 000 $. Ces sommes permettront d’assurer la coordination des travaux, l’embauche de professionnels de recherche et d’étudiants, l’offre de bourses étudiantes de même que la création et l’animation d’activités de transfert.

Le Centre de recherche sur la boréalie

Depuis 2016, le Centre de recherche sur la boréalie (CREB) unit en un regroupement stratégique les efforts de recherche des professeurs et chercheurs de l’UQAC travaillant dans le domaine des ressources renouvelables de la forêt boréale. Ces professeurs et chercheurs proviennent des unités de recherche accréditées suivantes : la Chaire de recherche en éco-conseil, le Laboratoire d’analyse et de séparation des essences végétales (LASEVE), le Laboratoire des sciences aquatiques (LASA) et enfin, le Laboratoire d’écologie végétale et animale.

« Le fait de créer un observatoire régional sur la forêt boréale est une très bonne nouvelle pour notre belle région! Il est essentiel d’aménager et de développer de façon durable notre territoire et l’Université du Québec à Chicoutimi fait partie de la solution grâce à son expertise. Soyez assurés que nous serons des alliés dans cette démarche et notre gouvernement a l’intention de soutenir financièrement l’UQAC dans la réalisation de ce mandat. »
– Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean et députée de Chicoutimi

« Pour qu’un aménagement forestier soit durable, il faut une intégration constante des nouvelles connaissances aux méthodes de planification, de récolte et de travaux sylvicoles. Cette initiative de l’UQAC sera, pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, une occasion unique d’améliorer les pratiques forestières et ainsi favoriser un aménagement écosystémique qui respecte les plus hauts standards de l’industrie. »
– Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

 « Cet observatoire régional permettra de trouver des solutions en concertation, en mettant à profit les connaissances des Premières Nations, tout en favorisant la protection de plusieurs espèces pour les prochaines générations. C’est une excellente initiative et je suis heureux d’appuyer ce projet porteur! »
– Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones

Sur la photo : François Tremblay, député de Dubuc, Alexandre Cloutier, vice-recteur aux partenariats, aux affaires internationales et autochtones,  Ghislain Samson, recteur, André Pichette, professeur au Département des sciences fondamentales,  Éric Girard, député de Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean et députée de Chicoutimi, Nancy Guillemette, députée de Roberval, et Mohamed Bouazara, vice-recteur à la recherche, à la création et à l’innovation

Source :
Service des communications
UQAC, 20 mai 2022

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Chicoutimi >>>