L’UQAR implantera une antenne universitaire dans la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine | Réseau de l'Université du Québec

L’UQAR implantera une antenne universitaire dans la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Image de l'article

Le recteur de l’UQAR, François Deschênes, en compagnie du Premier ministre du Québec, François Legault, de la directrice générale du Cégep de la Gaspésie et les Îles, Yolaine Arseneau, et du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Jonatan Julien.

2022-04-26

L’UQAR implantera une antenne universitaire dans la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Le gouvernement du Québec vient de confirmer une aide financière de 1,35 million de dollars par année à l’Université du Québec à Rimouski pour développer une antenne universitaire dans la région de la Gaspésie‒Îles-de-la-Madeleine. Des cours seront offerts en présence dans les trois campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles, soit à Gaspé, à Carleton-sur-Mer et aux Îles-de-la-Madeleine.

Quatre domaines de formation ont été ciblés pour le moment, soit les sciences de la gestion, les sciences infirmières, les sciences de l’éducation et le travail social. L’UQAR compte également développer une offre de formation destinée aux entreprises en plus d’intensifier ses activités de recherche dans la région.

« Depuis sa création, l’UQAR a pour mission d’offrir de la formation universitaire accessible au plus grand nombre de personnes dans l’Est-du-Québec. Une telle offre à proximité contribue à attirer de nouvelles personnes, à en retenir qui auraient dû quitter la région pour étudier et, ultimement, à favoriser la présence d’un plus grand nombre de personnes détenant un diplôme universitaire. La création de cette antenne, en étroite collaboration avec le Cégep de la Gaspésie et des Îles, se traduira par une présence universitaire réelle et permanente qui contribuera à améliorer l’offre, tant en matière de formation et de recherche que de services à la collectivité. Je tiens par ailleurs à remercier tous nos partenaires, sans lesquels ce projet n’aurait pu devenir réalité », souligne le recteur de l’UQAR, François Deschênes.

L’investissement de 1,35 M$ par année permettra à l’UQAR d’offrir des programmes en continu en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine et d’avoir des professeures et des professeurs sur place, a mentionné le Premier ministre François Legault. « Cela permettra de mieux structurer les programmes et d’assurer une stabilité dans le démarrage de nouvelles cohortes. Ainsi, un jeune pourra s’inscrire au programme de son choix sans craindre qu’il ne soit pas offert parce qu’il n’y a pas assez d’inscriptions. Les cours vont se faire en personne dans les installations du Cégep, ici aux Îles, à Gaspé, à Carleton-sur-Mer et à Grande-Rivière. »

« L’annonce d’aujourd’hui offre une solution alternative supplémentaire de taille aux membres de la communauté étudiante gaspésienne et madelinienne qui songent à poursuivre leurs études universitaires, soit la possibilité de le faire dans leur magnifique région », indique la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann. « Je suis très fière que le Québec puisse compter sur des partenaires comme l’UQAR et le Pôle régional de l’Est-du-Québec en enseignement supérieur. L’accessibilité à l’enseignement supérieur en région est un facteur de développement incontournable pour le Québec et nous devons tous contribuer à la favoriser. »

L’implantation d’une antenne universitaire de l’UQAR va favoriser la rétention des jeunes en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, mentionne le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Jonatan Julien. « Depuis des générations, les Madelinots et les Gaspésiens qui veulent poursuivre des études supérieures doivent s’expatrier. La création de l’antenne universitaire donne aux gens de la région la possibilité de compléter leur parcours de formation chez eux et de se trouver un emploi localement. En plus des grandes avancées qu’a connues le bilan migratoire ces dernières années, cette solution aidera à renverser la tendance une bonne fois pour toutes. C’est une excellente nouvelle pour la région et pour les bâtisseurs qui continueront de la faire croître. »

L’UQAR est l’une des universités du Québec qui couvre le plus grand territoire, avec les régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine et la Côte-Nord. Rappelons que l’Université a une antenne universitaire à Baie-Comeau située au Cégep de Baie-Comeau.

Source :
Service des communications
UQAR, 21 avril 2022

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Rimouski >>>