L'UQAT analyse les paysages en zone boréale en partenariat avec le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni et la Nation Crie d'Oujé-Bougoumou | Réseau de l'Université du Québec

L'UQAT analyse les paysages en zone boréale en partenariat avec le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni et la Nation Crie d'Oujé-Bougoumou

2021-11-18

L'UQAT analyse les paysages en zone boréale en partenariat avec le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni et la Nation Crie d'Oujé-Bougoumou

Dans le cadre de ses recherches, la doctorante en sciences de l'environnement à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Annie Claude Bélisle, a analysé les effets cumulatifs des changements environnementaux sur la valeur des paysages autochtones en zone boréale en partenariat avec le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni et la Nation Crie d'Oujé-Bougoumou. 

Les paysages boréaux se transforment sous les effets cumulatifs des changements climatiques et de l'exploitation des ressources naturelles, ce qui affecte les populations autochtones pour lesquelles le territoire est un fondement de l'identité, de la culture et du mode de vie. Ces travaux ont contribué à l'élaboration d'un cadre d'analyse de la valeur des paysages qui émerge des expertises locales, au développement de ponts méthodologiques et conceptuels entre les systèmes de connaissances autochtones et scientifiques, de même qu'à l'identification de vulnérabilités et de priorités d'adaptation vis-à-vis des changements environnementaux en cours et projetés.  

La thèse d'Annie Claude Bélisle, intitulée « Les effets cumulatifs des changements environnementaux sur la valeur des paysages autochtones en zone boréale », fut réalisée sous la direction d'Hugo Asselin , professeur et directeur de l'École d'études autochtones de l'UQAT, et a été soutenue avec succès le 16 novembre 2021.

Source :
Service des communications
UQAT, 17 novembre 2021

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue >>>