L'UQAT étudie les effets de la variabilité climatique dans la forêt boréale mixte du Québec | Réseau de l'Université du Québec

L'UQAT étudie les effets de la variabilité climatique dans la forêt boréale mixte du Québec

2022-02-25

L'UQAT étudie les effets de la variabilité climatique dans la forêt boréale mixte du Québec

Dans le cadre de ses recherches en sciences de l'environnement à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), le doctorant Emmanuel Amoah Boakye a évalué la portée de la fluctuation du climat sur la croissance de diverses essences d'arbres dans la forêt boréale mixte du Québec.

Les forêts du nord contribuent largement à emmagasiner le carbone libre dans l'atmosphère. Leur rôle est d'une grande importance et les chercheurs et chercheuses doivent suivre l'évolution de ces forêts afin de valider si elles pourront tenir ce rôle à long terme malgré les changements climatiques. À partir de bases de données d'inventaire, la croissance de différentes essences, résineuses et feuillues, a été analysée en considérant l'augmentation de la température et l'impact de certains insectes ravageurs. Des simulations ont également été réalisées afin de valider si ces éléments influencent la répartition de la forêt boréale mixte à long terme. Les travaux de la présente étude ont permis de démontrer que les essences réagissent différemment aux variations du climat et que les interactions avec l'environnement local et les facteurs de perturbation ont également le potentiel d'influencer la croissance de manière distincte selon l'essence.
C'est sous la direction d'Igor Drobyshev, professeur à l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT, ainsi que sous la codirection d'Yves Bergeron, professeur et codirecteur de l'Institut de recherche sur les forêts (IRF) et Daniel Houle, chercheur chez Environnement et Changement climatique Canada qu'Emmanuel Amoah Boakye a réalisé sa thèse intitulée « Influence de la variabilité climatique à long terme sur la croissance des arbres dans les forêts boréales mixtes de l'Est du Canada ». La thèse a été soutenue avec succès le 21 février 2022.

En savoir plus

Source :
Service des communications
UQAT, 22 février 2022

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue >>>