L'UQAT tient avec succès un colloque sur la restauration des sites miniers | Réseau de l'Université du Québec

L'UQAT tient avec succès un colloque sur la restauration des sites miniers

2022-04-14

L'UQAT tient avec succès un colloque sur la restauration des sites miniers

La Chaire industrielle CRSNG-UQAT sur la restauration des sites miniers de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) a tenu, le 12 avril dernier au Petit Théâtre du Vieux Noranda, un colloque visant à présenter l'avancement de certains de ses travaux de recherche en lien avec la restauration des sites miniers. Plus d'une centaine de participantes et participants, principalement en provenance du milieu universitaire, de l'industrie, des gouvernements et des firmes de consultants spécialisés, ont assisté à l'évènement, dont des étudiantes et des étudiants aux cycles supérieurs de l'Institut de recherche en mines et environnement (IRME).

Au niveau du contenu, le titulaire de la Chaire, le professeur Bruno Bussière, a d’abord mis la table en ouverture de colloque en abordant l’état des connaissances sur les méthodes de restauration des sites miniers. Par la suite, des travaux de recherche portant sur différents thèmes tels que la restauration en contexte nordique, la revégétalisation des sites miniers, la réutilisation des rejets miniers comme matériaux de recouvrement, l’utilisation de géomembrane pour restaurer les sites miniers et la prédiction du comportement géochimique des sites restaurés ont été présentés par des chercheuses et chercheurs de l’UQAT. De nombreux étudiants et étudiantes à la maîtrise et au doctorat à l’IRME ont participé au Colloque et certains d’entre eux ont présenté des affiches scientifiques sous forme de « speed poster ».

Gwendoline Hotton reçoit le premier Prix du meilleur article étudiant UQAT-Polytechnique sur la restauration minière – 2020
Le Colloque fut l'occasion de remettre un prix de 1 000 $ visant à souligner la contribution d'un étudiant ou d'une étudiante à l'amélioration des pratiques et à la progression des connaissances sur la restauration des sites miniers. Ainsi, le Prix du meilleur article étudiant UQAT-Polytechnique sur la restauration minière – 2020 fut attribué à Gwendoline Hotton pour l'article « Influence of climate change on the ability of a cover with capillary barrier effects to control acid generation », publié en 2020 dans la revue Hydrogeology Journal. Soulignons que ce prix sera remis chaque année grâce à une collaboration entre la Fondation de l'UQAT et les éditeurs et les principaux auteurs et autrices de l'ouvrage collectif et interdisciplinaire sur la restauration minière « Hard Rock Mine Reclamation : From Prediction to Management of Acid Mine Drainage », publié par CRC Press en 2020. Le coéditeur Bruno Bussière et la coéditrice Marie Guittonny ainsi que les premiers auteurs et autrices des quatorze chapitres (Bruno Bussière, Benoît PlanteMamert MbonimpaAbdelkabir Maqsoud, Akué Sylvette AwohIsabelle Demers, Thomas Pabst, Vincent Boulanger-MartelCarmen M. Neculita, et Marie Guittonny) ont décidé d'utiliser les 10 % de redevances sur les ventes du livre pour constituer ce prix étudiant. La directrice de la Fondation de l'UQAT, Karine Gareau, était également sur place afin de remettre le prix. À noter que le dernier webinaire Mines et environnement de l'IRME pour l'année 2021-2022, qui se tiendra le 26 mai prochain de 11 h 30 à 12 h 30, portera sur l'article de Gwendoline Hotton qui aura l'honneur de présenter son sujet de recherche.

À propos de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-UQAT sur la restauration des sites miniers
L'industrie minière est l'un des principaux moteurs de l'économie canadienne, non seulement au chapitre de l'emploi et des exportations, mais aussi sur le plan de l'innovation technologique. Or, l'exploitation minière génère des rejets potentiellement nocifs pour l'environnement. Active depuis 2014, la Chaire de recherche industrielle CRSNG-UQAT sur la restauration des sites miniers a ainsi pour principal objectif de développer des stratégies de restauration qui limitent les risques et les impacts environnementaux par l'utilisation de nouvelles approches et technologies. En plus du volet recherche, la Chaire permet la formation d'étudiantes et d'étudiants aux cycles supérieurs. Depuis sa création, c'est plus de trente étudiantes et étudiants qui ont été formés ainsi qu'une trentaine de stagiaires de 1er cycle. Plusieurs partenaires industriels sont impliqués dans les travaux de la Chaire, soit Les Mines Agnico Eagle, Partenariat Canadian Malartic, Corporation Iamgold, Newmont-Mine Éléonore, Glencore-Mine Raglan et Rio Tinto Fet et Titane, notamment en rendant accessibles leurs sites pour la réalisation de travaux de recherche.

Source :
Service des communications
UQAT, 13 avril 2022

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue >>>