L’UQTR, l’IST-T et l’AUF s'unissent pour renforcer l’éducation et la formation | Réseau de l'Université du Québec

L’UQTR, l’IST-T et l’AUF s'unissent pour renforcer l’éducation et la formation

2018-08-28

L’UQTR, l’IST-T et l’AUF s'unissent pour renforcer l’éducation et la formation

L'Université du Québec à Trois-Rivières, l’Institut supérieur de Technologie d’Antananarivo (IST-T) et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) ont procédé au lancement officiel des activités du projet Jeunesse malgache compétente au travail (JMCT)  lors d’une cérémonie officielle tenue à l’IST-T en présence de deux ministres du gouvernement malgache et de nombreux dignitaires. Lors de cet événement tenu le 23 août, une entente officialisant l’engagement et la collaboration des partenaires a été signée pour la mise en œuvre du projet.

Son Excellence Monsieur Constant Horace, ambassadeur de la République de Madagascar au Canada, Pamela Moore, chargée d’affaires au Haut-commissariat du Canada en Afrique du Sud et représentante d’Affaires mondiales Canada, son Excellence Monsieur Hery Rajaonarimampianina, Président de la République de Madagascar, Sylvain Benoit, directeur du Bureau de l'international et du recrutement de l'UQTR et Patrick Razakamananifidiny, conseiller en développement international à l'UQTR.

Cette initiative vise à renforcer l’éducation et la formation professionnelle, technique et universitaire de neuf institutions des trois niveaux d’enseignement pour assurer, dans une première phase, l’employabilité de plus de 2500 jeunes malgaches. Cette étape constitue un jalon important dans l’historique des collaborations qui unissent l’UQTR et l’IST-T depuis maintenant 25 ans.

Bien que l’UQTR soit le maître d’œuvre de ce projet de 7,5 millions de dollars, initialement annoncé lors du dernier Sommet de la Francophonie par la ministre du Développement international, l’honorable Marie-Claude Bibeau, l’université trifluvienne a su s’entourer de plusieurs partenaires importants. On compte parmi ces derniers le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le ministère de l’Emploi, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Madagascar et neuf établissements de formation et diverses organisations du secteur privé et de la société civile fédérés par l’IST-T.

«Je suis fière du lancement du projet dans la mesure où le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique prend toute sa place comme réel levier et moteur du développement de Madagascar. En outre, dans notre stratégie nationale de l’enseignement supérieur, les institutions de formation se doivent de considérer l’employabilité des jeunes comme un axe important de toutes leurs actions » a affirmé Marie Monique Rasoazananera, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

« Seuls, nous ne pourrons faire face aux multiples défis que représente l’amélioration de la formation professionnelle, technique et universitaire dans les domaines du bâtiment et travaux publics, du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration et de l’entrepreneuriat. C’est pourquoi je remercie l’Université du Québec à Trois-Rivières d’accompagner Madagascar dans la mise en œuvre du projet par le biais du transfert d’expertises et du renforcement de capacité en matière de formation professionnelle, technique et universitaire dans ces domaines.  La devise «Former pour insérer et réinsérer» prendra forme grâce à ce partenariat à large échelle », a ajouté Lydia Aimée Rahantasoa, ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

Fort de son expertise développée au sein de la Francophonie universitaire, l’AUF participera également au financement du projet et offrira un appui direct aux partenaires malgaches afin d’assurer la saine gestion du projet. Une contribution qui s’élèvera à 700 000$ de 2018 à 2023.

L’UQTR, très impliquée à l’international depuis plusieurs années, tant dans de nombreux projets de coopération, de transfert d’expertises et de recherche, déploiera, avec ses partenaires, plusieurs experts et conseillers techniques à Madagascar.

Un chapitre de plus vient de s’écrire entre l’UQTR et Madagascar qui développe des projets de collaboration depuis près de quatre décennies. L’UQTR reconnaît également la contribution financière du gouvernement du Canada.

Source :
Bureau de l'international et du recrutement
UQTR, 23 août 2018

Toutes les actualités de l'UQTR>>>