Pour ou contre la chirurgie esthétique : Annie Aimé à Zone Franche | Réseau de l'Université du Québec

Pour ou contre la chirurgie esthétique : Annie Aimé à Zone Franche

Image de l'article

(Capture d'écran, Zone Franche)

2020-02-05

Pour ou contre la chirurgie esthétique : Annie Aimé à Zone Franche

Annie Aimé, professeure du Département de psychoéducation et de psychologie au campus de Saint-Jérôme, et spécialiste des troubles de conduite alimentaire et de l'image corporelle, était parmi les invités à l’émission Zone Franche du 27 janvier 2020, une émission consacrée à un sujet d’actualité : la chirurgie esthétique.

Intitulée Pour ou contre la chirurgie esthétique, l’émission a rassemblé un panel composé de médecins, d’une influenceuse, d’une esthéticienne, d’une actrice et réalisatrice, et de la professeure Aimé.

« La consommation de magazines, de réseaux sociaux, de télévision : c’est très bien démontré que ça augmente l’insatisfaction corporelle. […] Lorsque les gens ont d’importants problèmes d’estime de soi ou qu’ils présentent une dysmorphie corporelle, la chirurgie esthétique est rarement une solution puisque ce n’est pas en changeant leur corps qu’ils en viennent à s’aimer plus », a expliqué Annie Aimé lors de sa participation.

Cette émission de Zone Franche a notamment permis d’apprendre que plus de 23 millions d’interventions chirurgicales esthétiques se font chaque année dans le monde. Ce genre de chirurgie est de plus en plus accessible au Québec, qu’il s’agisse des injections de Botox, des lissages ou des augmentations mammaires.

Les célébrités de la télé, des films et du Web ont aussi une grande influence et de plus en plus de jeunes ont recours à la chirurgie esthétique.

Cette réalité suscite un débat de société que Zone Franche a voulu aborder. Si, pour certains, la chirurgie esthétique est un moyen de ralentir ou de prévenir les signes de vieillissements, pour d’autres, il s’agit d’une obsession qui prend trop de place.

Regardez l’émission Zone Franche du 27 janvier 2020

Source :
Service des communications
UQO, 29 janvier 2020

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Outaouais >>>