Près de 1,2 M$ pour étudier les eaux souterraines du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie | Réseau de l'Université du Québec

Près de 1,2 M$ pour étudier les eaux souterraines du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie

2018-08-28

Près de 1,2 M$ pour étudier les eaux souterraines du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie

L’Université du Québec à Rimouski a conclu une entente de près de 1,2 M$ avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques dans le cadre d’un projet d’acquisition de connaissances sur les eaux souterraines.

(Photos : Archives de l'UQAR).

Au cours des trois prochaines années, une équipe de spécialistes de l’UQAR étudiera les eaux souterraines du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. « Ce projet de recherche aura des retombées importantes quant à la gestion des eaux souterraines. La qualité de l’eau est un enjeu majeur pour les municipalités et l’expertise de l’UQAR dans le domaine est reconnue », observe le recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet.

Coordonnée par les professeurs Thomas Buffin-Bélanger et Gwénaëlle Chaillou, l’équipe de recherche va cartographier les propriétés aquifères régionales et examiner la quantité, la qualité et la vulnérabilité des ressources en eaux souterraines dans le sud-ouest du Bas-Saint-Laurent. Plus précisément, les travaux seront menés au Kamouraska, à Rivière-du-Loup et au Témiscouata.

L’équipe de l’UQAR va également effectuer un projet pilote en Gaspésie afin de dresser un portrait préliminaire de la ressource en eaux souterraines. Un rapport comprenant des recommandations sur la pertinence de réaliser un projet complet sera rédigé pour le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Plusieurs partenaires régionaux collaboreront aux deux projets de recherche, dont les MRC des territoires visés, les Organismes de bassins versants (Fleuve St-Jean, OBAKIR, Conseil de l’eau du nord de la Gaspésie et Conseil de l’eau Gaspésie Sud) et les Comités ZIP du Sud-Est de l’estuaire et de la Gaspésie.

Soulignons que les professeurs Simon Bélanger et Bernard Hétu, les auxiliaires de recherche et d’enseignement Antoine Morissette et Jérôme Dubé, la technicienne en géomatique Marie-Andrée Roy, les professionnels de recherche Claude-André Cloutier et Gwendoline Tommi-Morin ainsi qu’une dizaine d’étudiantes et d’étudiants vont prendre part aux deux projets de recherche. Ces projets de recherche compléteront la cartographie régionale initiée par l’Université du Québec à Rimouski et ses partenaires dans le Nord Est du Bas-Saint-Laurent de 2012 à 2015.

Source :
Jean-François Bouchard
UQAR, 21 août 2018

Toutes les actualités de l'UQAR >>>