Un nouveau livre pour la professeure Ina Motoi | Réseau de l'Université du Québec

Un nouveau livre pour la professeure Ina Motoi

2021-04-28

Un nouveau livre pour la professeure Ina Motoi

La crise sanitaire provoquée par le coronavirus a accéléré un phénomène qui était déjà en pleine croissance depuis une vingtaine d'années. Nous travaillons devant un écran en télétravail. Nous communiquons avec nos proches à distance. Nous nous divertissons en ligne. Bref, nous vivons dans un monde où le temps passé devant les écrans explose. Comment cela façonne-t-il notre monde? De quelles façons sommes-nous influencés? Voici quelques-unes des questions à l'origine d'un nouvel ouvrage écrit par la professeure en travail social à l'Unité d'enseignement et de recherche en sciences du développement humain et social de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Ina Motoi.

Paru la semaine dernière aux Presses de l'Université du Québec (PUQ), le « Guide de visionnement critique des médias » a pour but d'encourager la réflexion individuelle et la réflexion en groupe afin de prendre en compte les différents effets médiatiques qui se réper­cutent sur nos vies et sur notre monde. Dans ce tome 1, la professeure Motoi propose des moyens pour se questionner individuellement et avec les autres sur l'influence des médias et de leurs messages. Elle invite les lecteurs à s'approprier, par le dialogue, leur liberté de pensée, de conscience et d'expression.

À travers cet ouvrage, Ina Motoi va au-delà de la polarisation qui oppose nos deux façons de communiquer : par des moyens technologiques (médias audiovisuels et numériques) et en mode traditionnel (relations de proximité). Elle présente des activités dont l'objectif est de mettre en perspective cette polarisation afin de la circonscrire et de mieux la comprendre.

Les principaux champs de recherche d'Ina Motoi se rapportent à la pensée critique en travail social, au contexte dialogique de la communauté de recherche de sens en intervention sociale de groupe et collective, à la résolution de conflits ainsi qu'à la violence sexuelle. Elle a fait paraître un premier livre aux PUQ en 2011, intitulé « La femme, sa sexualité et son pouvoir sexuel – Programme d'appropriation de sa sexualité », qu'elle a coécrit avec l'anthropologue Rose Dufour. En 2016, toujours aux PUQ, elle publie le « Guide de résolution de conflits dans le travail en équipe », conjointement avec la professeure à l'UQAT, Louise Villeneuve.

Source :
Service des communications
UQAT, 27 avril 2021

Toutes les actualités de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue >>>