Une équipe de l’UQAC s’intéresse aux répercussions sur la santé de la perte d’un proche en temps de pandémie | Réseau de l'Université du Québec

Une équipe de l’UQAC s’intéresse aux répercussions sur la santé de la perte d’un proche en temps de pandémie

2022-01-25

Une équipe de l’UQAC s’intéresse aux répercussions sur la santé de la perte d’un proche en temps de pandémie

Si la Covid-19 a causé directement plus de 32 000 décès au Canada, elle a également eu des effets pour toutes les personnes qui ont perdu un proche depuis mars 2020. En considérant les différentes restrictions sociosanitaires : comment accompagner un proche en fin de vie ? Comment réaliser des rites funéraires malgré la pandémie ? Et quels effets ces restrictions ont-elles sur le vécu du deuil à plus ou moins long terme ? C’est ce qu’une équipe de recherche, financée par les Instituts de recherche en santé du Canada, établira à travers une vaste étude scientifique menée à travers le Canada au cours des quatre prochaines années. Concrètement, leurs travaux s’intéresseront spécifiquement à l’évolution de la santé physique, sociale, mentale et spirituelle des personnes endeuillées.

Au terme de leur étude, les chercheurs seront en mesure d’évaluer l’évolution de la santé des personnes endeuillées et les facteurs expliquant sa dégradation ou sa préservation tout au long des trajectoires de deuil. Ce modèle d’explication de l’évolution de la santé des personnes endeuillées pendant la pandémie permettra d’informer les intervenants de la santé et des services sociaux, ainsi que les décideurs politiques sur les facteurs de risque et de protection. Pour le chercheur Jacques Cherblanc, professeur agrégé au Département des sciences humaines et sociales et directeur de l’Unité d’enseignement en études religieuses, en éthique et en philosophie de l’Université du Québec à Chicoutimi, cette étude permettra de « déterminer si les personnes endeuillées pendant la pandémie doivent faire l’objet d’une attention particulière, mais aussi de mieux reconnaître leurs besoins ».

Cette recherche réunit des chercheurs du Québec et de l’Ontario : les professeurs Jacques Cherblanc, Ph. D., Christiane Bergeron-Leclerc, Ph. D., Danielle Maltais, Ph. D. et Chantale Simard, Ph. D. de l’Université du Québec à Chicoutimi, les professeures Josée Grenier, Ph. D., Chantal Verdon, Ph. D et Éric Tchouaket, Ph. D de l’Université du Québec en Outaouais, la professeure Susan Cadell, Ph. D. de l’Université de Waterloo et le professeur David K. Wright, Ph. D., de l’Université d’Ottawa.

Recherche de participants : une invitation à partager votre vécu et vos perceptions

Quelle que soit la cause du décès de leur proche, les personnes endeuillées depuis mars 2020 sont invitées à participer à une enquête en ligne qui débute aujourd’hui et qui s’échelonnera jusqu’en 2025. Les personnes suivantes peuvent participer à l’étude : avoir 18 ans et plus, résider au Canada (citoyenneté ou résidence permanente), avoir perdu une personne significative depuis le 12 mars 2020, peu importe la cause du décès. Pour participer, visitez le www.uqac.ca/covideuil. Le questionnaire est d’une durée d’environ 25 minutes.

Pour plus d’informations : http://www.uqac.ca/covideuil/

Courriel : info@covideuil.ca

Source :
Service des communications
UQAC, 24 janvier 2022

Toutes les actualités de l'Université du Québec à Chicoutimi >>>