Améliorer les transitions aux études supérieures : plusieurs partenaires mobilisés pour l’avenir de nos jeunes et moins jeunes | Réseau de l'Université du Québec

Améliorer les transitions aux études supérieures : plusieurs partenaires mobilisés pour l’avenir de nos jeunes et moins jeunes

2022-09-19

Améliorer les transitions aux études supérieures : plusieurs partenaires mobilisés pour l’avenir de nos jeunes et moins jeunes

Québec, le 19 septembre 2022. – Afin d’améliorer le passage du secondaire au cégep, du cégep à l’université ou de mieux réussir un retour aux études, l’Université du Québec a procédé aujourd’hui au lancement d’une nouvelle initiative intitulée Transitions réussies vers les études supérieures : un défi interordres en présence de plusieurs collaborateurs, dont la Fédération des cégeps, et de partenaires interordres dans six régions du Québec.

Malgré les réalisations remarquables en matière de démocratisation des études collégiales et universitaires depuis les 50 dernières années au Québec, certains groupes de la population demeurent désavantagés face à la poursuite et la réussite d’études supérieures, par exemple les personnes issues de milieux à faible capital scolaire et socioéconomique, dont les familles n’ayant pas poursuivi d’études au-delà du secondaire; celles qui viennent de familles à faible revenu ou monoparentales; celles qui habitent dans des régions rurales éloignées ou celles qui sont d’origine autochtone. Il y a aussi les personnes qui ont vécu difficilement des transitions antérieures ou qui effectuent un retour aux études après plusieurs années d’interruption.

Afin de contribuer au Plan d’action du gouvernement du Québec sur la réussite en enseignement supérieur, cette nouvelle initiative coordonnée par l’Université du Québec permettra de développer un modèle de soutien aux transitions vers l’enseignement supérieur entre les ordres secondaire, collégial et universitaire. Toutes les actions de cette initiative seront encadrées par un comité scientifique composé de plus d’une vingtaine de chercheuses et chercheurs universitaires et collégiaux qui collaboreront à la conception du modèle de soutien aux transitions, ce qui en fait un projet inédit au Québec. Ce comité travaillera en collaboration avec une communauté de pratique réunissant les ressources professionnelles embauchées pour accompagner les initiatives des regroupements interordres régionaux. La réalisation de ce modèle mettra également à contribution les différents acteurs et services de l’enseignement secondaire, collégial et universitaire.

Ainsi, les résultats du modèle développé permettront l’amélioration des pratiques d’intervention et de collaboration au sein des milieux de l’éducation et de l’enseignement supérieur en matière de soutien aux transitions vers les études supérieures. Grâce à son implantation, les étudiantes et étudiants auront accès à un soutien de qualité leur permettant de préparer et vivre une transition vers les études supérieures dans des conditions favorables à la réussite de leurs projets d’études.

Le public cible qui utilisera le modèle inclut les gestionnaires et le personnel enseignant, le personnel professionnel et de soutien des établissements d’enseignement secondaire, collégial et universitaire et, le cas échéant, les intervenantes et intervenants d’organismes communautaires du secteur de l’éducation. Ce projet permettra aussi de mieux mettre en lumière les particularités de chacun des regroupements régionaux prenant part à la construction du Modèle en reflétant leurs réalités. Enfin, les résultats de ce projet bénéficieront à toutes les personnes qui nourrissent des aspirations pour un projet d’études supérieures ainsi qu’à leurs familles, peu importe d’où elles proviennent et où elles désirent aller.

« Œuvrant à rendre plus accessibles les études universitaires depuis plus de 50 ans maintenant, l’Université du Québec croit que la qualité des transitions tout au long du parcours scolaire a une incidence indéniable sur la réussite des étudiantes et des étudiants. Je remercie encore une fois les multiples organisations qui sont directement mobilisées dans ce projet, dont le ministère de l’Enseignement supérieur, sept établissements universitaires du réseau de l’Université du Québec, vingt-trois cégeps, sept centres de services scolaires, trois Pôles régionaux en enseignement supérieur, deux Carrefours Jeunesse-Emploi et tous les autres organismes voués à cette mission », a commenté Mme Johanne Jean, présidente de l’Université du Québec.

« Je me réjouis à l’idée qu’au terme de ce projet, nous aurons des pistes de solutions, un modèle de soutien aux transitions entre le primaire, le secondaire, le collégial et l’universitaire. L’objectif est de préparer les jeunes en amont afin qu’un plus grand nombre d’entre eux accèdent à l’enseignement supérieur. Pour y arriver, la collaboration de tous les acteurs concernés est essentielle », a ajouté M. Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps.

« La réussite à l’enseignement supérieur est un sujet qui m’interpelle depuis de nombreuses années. Qu’on se concentre davantage sur les transitions entre les différents ordres est primordial pour assurer cette réussite », a rappelé M. Pierre Doray, professeur associé au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

À propos de l’Université du Québec

Depuis plus de 50 ans, nous sommes l’Université du Québec. Un réseau collaboratif francophone reconnu pour son excellence, son accessibilité et son ouverture. Nous transformons les vies, les savoirs, le Québec et le monde tout en intégrant la diversité des réalités qui façonnent le Québec de l’est à l’ouest du sud au nord. Pour répondre aux défis actuels posés à nos sociétés, près de 3 000 professeurs créent, transfèrent et mobilisent des connaissances, dans tous les domaines, positionnant le réseau parmi les dix universités canadiennes ayant le plus grand volume de recherche. Chaque année, les dix établissements accueillent le tiers des étudiants universitaires du Québec et la moitié des étudiants des Premiers Peuples. Au total, près de 100  000 étudiants fréquentent l’un ou l’autre des 1 300 programmes offerts aux trois cycles d’études par l’Université du Québec à Montréal (UQAM), l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), l’Université du Québec en Outaouais (UQO), l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), l’École nationale d’administration publique (ENAP), l’École de technologie supérieure (ÉTS) et l’Université TÉLUQ.

- 30 -

Information :
Marjolaine Veilleux
Directrice de projets à la Vice-présidence à l’enseignement et la recherche
Université du Québec
Tél. : 418 657-4496

Source :
Julie Martineau
Directrice des communications
Université du Québec
Tél. : 418 657-4331