Le réseau de l’Université du Québec appuie la lutte contre le racisme et la discrimination envers les Premiers Peuples | Réseau de l'Université du Québec

Le réseau de l’Université du Québec appuie la lutte contre le racisme et la discrimination envers les Premiers Peuples

2020-10-02

Le réseau de l’Université du Québec appuie la lutte contre le racisme et la discrimination envers les Premiers Peuples

Québec, le 2 octobre 2020 – Réunis le 30 septembre, les membres de l’Assemblée des Gouverneurs de l’Université du Québec ont voté, à l’unanimité, en faveur d’une résolution pour soutenir la lutte contre le racisme et la discrimination envers les membres des Premiers Peuples et pour appuyer les efforts favorisant un rapprochement et une meilleure connaissance de l’autre.

Comme l’ont souligné les rapports de la Commission de vérité et réconciliation (2015), de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (2019) et de la Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec (2019), l’éducation est une clé de la réconciliation. Grâce à leurs valeurs, à leur mission d’accessibilité à l’éducation et aux connaissances qu’ils créent, les établissements du réseau de l’Université du Québec jouent un rôle fondamental dans l’évolution vers une société plus juste et plus équitable. La valorisation de la diversité et la réalisation du plein potentiel de chaque individu sont au cœur du développement durable des collectivités et des régions, au Québec comme dans le reste du monde.

« Dans le contexte de notre histoire nationale, nous avons un devoir tout particulier à l’égard des Premiers Peuples », souligne la présidente de l’Université du Québec, Johanne Jean. « Dans l’exigeant processus de réconciliation qui a cours, nous avons définitivement une obligation de résultat, et cela, dans tous les secteurs de la société. L’événement tragique vécu à Joliette cette semaine par madame Joyce Echaquan, membre de la communauté Atikamekw de Manawan le démontre. Nous travaillons donc à ouvrir davantage nos universités aux savoirs et aux personnes autochtones ainsi qu’à bâtir des relations respectueuses et égalitaires avec les membres et les organisations des Premiers Peuples. »

« Conscients de notre responsabilité de veiller à ce que nos milieux soient exempts de toutes formes de discrimination et de racisme systémique, poursuit la présidente, nous prenons aussi acte de l’analyse à faire pour documenter l’état de la situation dans nos établissements et apporter les correctifs nécessaires, comme le propose l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) dans son plan d’action dévoilé plus tôt cette semaine. Nous partageons la conviction que les cultures et les savoirs des différentes nations enrichissent la communauté universitaire et contribuent à l’excellence de sa mission. »

À propos du réseau de l’Université du Québec

Depuis 50 ans, nous sommes l’Université du Québec. Un réseau collaboratif francophone, ouvert sur le monde et riche de sa diversité, qui fait grandir tout le Québec par l’accessibilité et la qualité de ses formations, par l’excellence et le rayonnement de ses recherches et par la force et la variété de ses partenariats.

Pour répondre aux défis actuels posés à nos sociétés, près de 3 000 professeurs créent, transfèrent et mobilisent des connaissances, dans tous les domaines, positionnant le réseau parmi les dix universités canadiennes ayant le plus grand volume de recherche.

Chaque année, les dix établissements accueillent le tiers des étudiants universitaires du Québec. Au total, près de 100 000 étudiants fréquentent l’un ou l’autre des 1 300 programmes offerts aux trois cycles d’études par l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Chicoutimi, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université du Québec en Outaouais, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Institut national de la recherche scientifique, l’École nationale d’administration publique, l’École de technologie supérieure et la Télé-université.

 

– 30 –

Source :
Kathleen Lavoie
Agente d’information
Université du Québec
Téléphone : 418 657-4304